Marchés français ouverture 2 h 9 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 109,47
    -173,56 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0353
    -0,0052 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 161,50
    -412,08 (-2,34 %)
     
  • BTC-EUR

    15 638,08
    -481,76 (-2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,36
    -3,29 (-0,86 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Le Royaume-Uni inquiète, la livre Sterling peut-elle tomber à un euro ? Le conseil Bourse

Pixabay

La livre Sterling (GBP) poursuit son mouvement de répit ce lundi, alors que le Royaume-Uni va revenir sur son projet controversé de réduire le taux le plus élevé de l'impôt sur le revenu, une mesure très critiquée de son récent pack de soutien budgétaire à une économie mise à mal par l’énergie chère et l’envolée de l’inflation, qui avait provoqué récemment un krach éclair sur la devise britannique et une forte chute des cours des obligations d’Etat. Des mouvements inquiétants qui avaient contraint la Banque d’Angleterre (BoE) à une intervention en urgence.

Reste que le soulagement lié à ce revirement pourrait être de courte durée. Citi juge en effet que cette annonce ne constitue pas un game changer pour la livre Sterling, car pour la banque américaine, la trajectoire des obligations d’Etat du Royaume-Uni “ne changera guère” et les grandes “problématiques (insoutenabilité, prime de risque plus élevée) restent en place”. “Cela ne suffira probablement pas à lui seul à rétablir la confiance - qu'il s'agisse d'annuler d'autres réductions d'impôts ou de plans de réduction des dépenses”, renchérit MUFG.

Après avoir fait le dos rond pendant plusieurs jours, la Banque d’Angleterre a été contrainte d’intervenir en urgence mercredi dernier et de dégoupiller un programme d’assouplissement quantitatif (achats d’actifs) exceptionnel pour atténuer la spéculation sur les obligations souveraines du Royaume-Uni. “Mercredi matin, juste avant l’annonce, plusieurs traders ont noté un niveau de tension (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le géant des médias Bertelsmann-RTL renonce à vendre le groupe M6
Ruinée, la veuve de Bernard Tapie vit avec une retraite de 800 euros par mois
Vinci remporte un énorme contrat au Brésil
Technip Energies décroche un "grand contrat" pour un craqueur d'éthane à Anvers
CAC 40 : la Bourse attendue dans le rouge, l'inflation est à deux chiffres