La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 170,25
    -90,56 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    10 831,27
    +28,35 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9597
    -0,0015 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 938,12
    -211,97 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    438,72
    -20,41 (-4,45 %)
     
  • S&P 500

    3 651,09
    -3,95 (-0,11 %)
     

Royaume-Uni: Downham Market, ce fief conservateur qui regrette déjà Boris Johnson

A.I

REPORTAGE - Alors que les membres du parti conservateur diront le 5 septembre qui de Liz Truss ou Rishi Sunak est le futur Premier ministre britannique, "BoJo" jouit encore d'une forte popularité parmi les électeurs Tories. Comme à Downham Market, dans le très agricole comté de Norfolk au nord-est de Londres.

"Ici vous ne trouverez pas beaucoup de travaillistes" plaisante Linda, une quinquagénaire pro Boris Johnson qui a délaissé il y a deux ans la banlieue de Londres pour emménager à Downham Market. Cette petite ville de 10.000 habitants située dans le comté de Norfolk, au nord-est de Londres, mêle une population de retraités et d'actifs, notamment du secteur agricole. Lors des dernières élections du comté, en 2021, le candidat conservateur y a été élu triomphalement dès le premier tour devançant largement celui des libéraux-démocrates. Alors que se profile ce lundi 5 septembre , ex chancelier de l'Échiquier (ministre en charge des finances) qui a contribué à la chute de Boris Johnson, les habitants affichent surtout leur nostalgie à l'égard de celui qui est encore Premier ministre.

"On peut reprocher beaucoup de choses à Johnson mais pas son courage, affirme Allan, un retraité du secteur électronique. Il a tenu bon sur le Brexit, a été excellent sur l'Ukraine, et a soutenu la population britannique comme il le pouvait. Truss et Sunak n'ont pas son charisme. La première joue la dure mais l'est-elle vraiment? Quand à Sunak, il n'a pas hésité à savonner la planche de Johnson." Alors que des Land Rover rutilant vont et viennent au coeur de cette ville située à une soixantaine de kilomètres de Cambridge, "BoJo" jouit d'une popularité que . "On l'aime car il dit les choses et a été courageux avec le Brexit, indiquent Colin et Tina, 66 ans tous les deux, et respectivement anciens professeur de sciences et IT manager. Sunak a des compétences en économie mais on ne le connaît pas trop. Quand à Liz Truss, nous ne voulons pas d'une nouvelle Thatcher."

"Liz Truss a pour elle d'être restée f[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi