La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 137,60
    -1 768,61 (-5,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Le Royaume-Uni doit renoncer à l'exploration de gaz et pétrole en mer du Nord, alertent Greenpeace et Oxfam

·1 min de lecture

Face à l'enjeu majeur du réchauffement climatique, Greenpeace, Oxfam et des dizaines d'autres ONG montent au créneau, exhortant le Royaume-Uni à renoncer à l'exploration pétrolière et gazière. Ces organisations de défense de l'environnement, dont Greenpeace, les Amis de la Terre et Oxfam, ont adressé une lettre commune au Premier ministre Boris Johnson, selon un communiqué de l'ONG Uplift, partie prenante de cette initiative. Selon elles, après le rapport de l'AIE, le Royaume-Uni n'a plus "aucune excuse" pour continuer à accorder des permis d'exploration en mer du Nord britannique, ce qui est encore autorisé par la loi.

Le gouvernement conservateur avait dévoilé fin mars un accord avec le secteur des hydrocarbures sur la transition énergétique en mer du Nord qui promet de n'autoriser que des projets d'exploration qui seraient compatibles avec l'objectif du pays d'être neutre en carbone d'ici 2050. Mais en ne renonçant pas purement et simplement à l'exploration, le Royaume-Uni s'était attiré les foudres des ONG à quelques mois de l'organisation par le Royaume-Uni de la COP26 sur le climat.

>> A lire aussi - "Vive la fin du roi pétrole !"

"Avec les permis pétroliers et gaziers déjà approuvés, des énergies fossiles seront extraites et consommées au Royaume-Uni pour les décennies à venir", déclare Sam Chetan-Welsh de Greenpeace. "Quand il s'agit d'être en pointe sur le climat, Boris Johnson perd toute crédibilité s'il autorise des nouveaux projets de pétrole et de gaz, alors que l'AIE (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Asics, Canon… les Jeux Olympiques (JO) de Tokyo “très compliqués”, le Japon hostile
Le CAC 40 se hisse à 6.500 points, au plus haut en 20 ans !
Haropa Port : les ports de Paris, Rouen et Le Havre fusionnent pour gagner des parts de marché et doper l'industrie
Pétrole : le Brent décolle, le WTI à un plus haut depuis deux ans et demi !
Telesud, la chaîne où les vieilles gloires de TF1 cachetonnent aux frais du Gabon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles