La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 084,45
    -889,52 (-1,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Royaume-Uni: la City vise la neutralité carbone pour 2050

·2 min de lecture

La City doit devenir "le premier centre financier au monde à respecter la neutralité carbone", selon le Trésor britannique, qui appelle les banques à prendre leur responsabilités contre le "greenwashing" et à s'aligner "sur les objectifs de l'accord de Paris".

Le Royaume-Uni, qui accueille la conférence climatique COP26 à Glasgow, a annoncé mardi soir son ambition de décarboner la finance britannique en renforçant d'ici 2023 les exigences pesant sur le secteur, dans le cadre de son objectif d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2050.

Londres prévoit d'exiger des institutions financières britanniques et des compagnies cotées qu'elles "publient des plans de transition" détaillés et va élaborer de nouveaux standards d'évaluation de ces plans pour éviter le , selon .

Groupe de travail

Le gouvernement britannique compte s'appuyer sur un groupe de travail "composé de dirigeants du secteur, des universitaires, des régulateurs et des groupes issus de la société civile" pour établir ces nouvelles normes, précise le ministère. deviendra ainsi "le premier centre financier au monde à respecter la neutralité carbone", selon le Trésor britannique, qui appelle d'autres pays à s'engager dans cette voie.

"Loin d'être le centre mondial de la finance verte" la City est "un moteur principal de la crise climatique", a réagi Tommy Vickerstaff de l'ONG 350.org. "Le Royaume-Uni a la responsabilité d'empêcher ses banques de faire du profit sur la destruction et de canaliser l'argent vers de vraies solutions".

Le Chancelier de l'Echiquier, Rishi Sunak, qui s'exprimera mercredi à la , doit y annoncer l'engagement de 450 entreprises du secteur mondial de la finance de s'aligner "sur les objectifs de l'accord de Paris, y compris sur l'objectif de limiter le réchauffement planétaire à 1,5 degré", indique le communiqué.

Selon le gouvernement britannique, ces entreprises "basées dans 45 pays sur six continents" représentent "plus de 130.000 milliards de dollars - environ 40% des actifs financiers mondiaux".

"Marge de manœuvre"

Ces engagements seront faits dans le cadre de la "Glasgow Financial Alliance for Net Zero" créée par Mark Carney, ancien gouverneur de la Banque d'Angleterre, envoyé spécial de l'ONU pour le climat et l'un des organisateurs de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles