La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 305,39
    +142,42 (+0,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Royaume-Uni : des centaines de restaurants emblématiques pourraient fermer

Sale temps pour les Fish and chips au Royaume-Uni. Véritable institution outre-Manche, beaucoup sont aujourd'hui menacés, rapporte CNN. Sur 10.000 restaurants de ce type, près d'un tiers pourrait baisser pavillon, à en croire le président de la Fédération nationale Fish Friers. Andrew Cook avoue à CNN qu'il s'agit d'une crise sans précédent. Le groupe, qui représente 1.200 restaurants de Fish and chips, existe depuis plus d'un siècle. Mais dans les neuf mois à venir, la situation pourrait être catastrophique.

En cause, certaines pénuries, mais surtout la hausse des tarifs sur des produits indissociables du Fish and chips à savoir l'huile et la morue. Selon Andrew Cook, les prix ont commencé à augmenter dès le mois de février et l'invasion de l'Ukraine par la Russie. "Dans tous les cas, tout a augmenté", lâche-t-il. La guerre a en effet exacerbé les tensions dans les chaines d'approvisionnement, mais pour ce type de restaurant qui fonctionne avec des marges très réduites, les propriétaires se retrouvent étranglés. D'autant que 40% de la morue et du haddock viennent des eaux russes, et la moitié de l'huile de tournesol est importée d'Ukraine.

À ce jour, les restaurants doivent payer environ 83% plus cher pour acheter de l'huile par rapport à début mars, détaille CNN. Si certains s'étaient rebattus sur l'huile de palme, son cours a doublé et le plus grand exportateur du monde, l'Indonésie, a coupé les exportations pour se concentrer sur son marché national. Mais ce n'est pas tout. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Veolia va profiter du rachat de Suez : le conseil Bourse
Orpea : l'énorme rémunération de trois directeurs à temps partiel
Le transporteur aérien IAG finalise la commande de 50 Boeing 737 MAX
Valneva se rapproche d'une autorisation de son vaccin en Europe et bondit en Bourse
Guerre en Ukraine : la Société Générale a finalisé son retrait de Russie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles