La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,96
    -68,63 (-1,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 121,25
    -48,62 (-1,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 564,03
    -187,29 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,1737
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 754,10
    -2,60 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 554,64
    -591,21 (-1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 208,20
    -17,33 (-1,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,61
    -1,00 (-1,38 %)
     
  • DAX

    15 455,62
    -196,13 (-1,25 %)
     
  • FTSE 100

    6 944,02
    -83,46 (-1,19 %)
     
  • Nasdaq

    15 027,99
    -153,94 (-1,01 %)
     
  • S&P 500

    4 439,69
    -34,06 (-0,76 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3756
    -0,0041 (-0,30 %)
     

Royaume-Uni : la Banque d’Angleterre pense agir sur les taux, l’inflation inquiète

·1 min de lecture

L'inflation grimpe, au Royaume-Uni, et elle pourrait nettement dépasser l'objectif de 2% de la Banque d'Angleterre (BoE) à moyen terme. Si la BoE a maintenu sa politique monétaire très souple inchangée, elle table désormais sur un "léger resserrement" d'ici 2023 face à la hausse des prix. Dopée notamment par les prix de l'énergie, l'inflation a atteint 2,5% sur un an en juin, et pourrait grimper jusqu'à 4% au quatrième trimestre, prévient la BoE, soit bien plus que son objectif de 2%. Pas question pour autant de changer de politique, du moins dans l'immédiat : tous les membres du comité monétaire, qui s'est réuni jeudi, ont voté pour un maintien du taux directeur à 0,1%, et un seul membre s'est opposé au maintien du programme de rachats d'actifs de 895 milliards de livres.

"Le politique monétaire actuellement en place est appropriée", a maintenu la BoE dans un communiqué. Les perspectives de l'économie britannique ont souffert à court terme, notamment en raison de la propagation du variant Delta du Covid-19 qui a obligé des centaines de milliers de cas contacts britanniques à s'isoler. Avec une croissance du PIB à 0,8% en mai, la reprise marque le pas par rapport à mars (+2,4%) et avril (2%), et l'activité économique reste à un niveau situé 3,1% plus bas qu'en février 2020, selon les données de l'Office national des statistiques. Cette dernière dévoilera les chiffres pour le deuxième trimestre la semaine prochaine.

>> A lire aussi - Attention, l’inflation est de retour (et ça va (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pétrole : comment le Covid-19 douche les espoirs d'une reprise des cours
CAC 40 : les banques dopées par les bons résultats du Crédit Agricole
Ligue 1 : la LFP remporte une manche contre beIN Sports
Dans les coulisses du grand retour des chaises de bistrots
Les Etats-Unis mieux que la zone euro selon Vontobel : le conseil Bourse du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles