La bourse ferme dans 4 h 54 min
  • CAC 40

    6 563,03
    +9,17 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 781,18
    +4,37 (+0,12 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0196
    -0,0062 (-0,60 %)
     
  • Gold future

    1 791,40
    -24,10 (-1,33 %)
     
  • BTC-EUR

    23 711,50
    -714,73 (-2,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,10
    +2,82 (+0,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,95
    -4,14 (-4,50 %)
     
  • DAX

    13 795,59
    -0,26 (-0,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 496,53
    -4,36 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 871,78
    +324,80 (+1,14 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,86
    -134,76 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2063
    -0,0076 (-0,63 %)
     

Dans le rouge, Casino cède Greenyellow

Dans la salve de publications semestrielles parmi les valeurs du SBF 120, figure, ce jeudi, celle du distributeur stéphanois.  Au premier semestre 2022, son chiffre d’affaires est ressorti à 15,9 milliards d’euros, en hausse de 5,7% à magasins comparables. En France, il a progressé de 1% sur la période, tandis qu’en Amérique latine il a bondi de 13,2%, soutenu par les formats cash & carry (libre-service de gros). A l’échelle du groupe, la rentabilité a toutefois flanché, plombée par le contexte inflationniste. Le résultat opérationnel courant, indicateur de référence dans la grande distribution, s’est établi à 440 millions d’euros, en recul de 21,3% à taux de change constant. Enfin, la perte nette s’est élevée à 259 millions d’euros, contre un déficit de 208 millions d’euros un an auparavant. Côté bilan, la dette nette de Casino n’a pas rassuré les investisseurs. Elle est passée de 6,3 à 7,5 milliards d’euros sur un an. Une hausse due à la «saisonnalité de l’activité», comme l'a expliqué la direction. Mais alors que les conditions du crédit se resserrent, le groupe doit accélérer son désendettement. Après plus de deux mois de négociations, Casino vient de céder Greenyellow au fonds Ardian. Le distributeur, qui souhaite conserver une participation minoritaire dans cette filiale spécialisée dans la production d’énergie photovoltaïque, devrait ainsi encaisser 600 millions d’euros. Une bonne nouvelle pour son plan de cession d’actifs lancé depuis juillet 2018. Sur un objectif de 4,5 milliards d’euros, 4 milliards ont d’ores et déjà été signés. Le distributeur se donne jusqu’à fin 2023 pour atteindre son objectif. Sarenza devrait accélérer le mouvement. Beaumanoir, le spécialiste du prêt-à-porter, est entré en négociations exclusives avec Monoprix afin de racheter l’e-commerçant acquis par l’enseigne de Casino en Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles