Rossignol renoue avec les bénéfices et va changer de propriétaire

L. Chauchaix/SP

Actionnaire majoritaire du fabricant de skis, le fonds Altor cherche à vendre sa participation. Le moment est bien choisi. Après quatre années de pertes, Rossignol gagne à nouveau de l’argent.

Rossignol est à vendre. Actionnaire majoritaire du numéro un mondial du ski, le fonds scandinave Altor, épaulé par Rothschild & Co, cherche un repreneur. Le timing est bien choisi. Le groupe centenaire va mieux. Rossignol qui outre les skis du même nom détient la marque Dynastar, le fabricant de fixations Look et les chaussures Lange a annoncé ce jeudi matin un retour aux bénéfices après quatre années consécutives de pertes. Le montant exact du profit n’a pas été dévoilé. Mais il tournerait autour de 40 millions d’euros.

Côté ventes, la firme iséroise a réalisé le plus important chiffre d’affaires de son histoire : 401 millions d’euros pour son année fiscale close le 31 mars 2023, une augmentation de 28% par rapport à l’an dernier. Europe (+39%), Amérique du Nord (+16%), Asie (+10%), toutes les zones géographiques sont en hausse. Idem pour les segments de produits. Rossignol accroît ses parts de marché dans le ski alpin, le ski nordique, les chaussures, les fixations.

Diversification vers le vêtement technique

Ces bons résultats sont les conséquences d’un travail global sur les coûts de production. Essentiellement dans le ski qui représente 80% de l’activité. Rossignol a compensé la hausse des matières premières en augmentant ses prix d’environ 10%. Confronté à une baisse de la pratique du ski, le groupe, après des années de tâtonnements, semble avoir trouvé le bon créneau en se diversifiant dans le vêtement technique et le VTT de montagne. Ces activités représentent aujourd’hui 20% du chiffre d’affaires et même 40% en France.

Ces dernières années, Rossignol a mis le turbo sur les investissements (50 millions d'euros d'ici à 2026), dont plus de la moitié est dédiée à améliorer sa productivité industrielle. Réduction des émissions de CO2 et des déchets, promotion d'une filière de skis de seconde main, utilisation de matériaux recyclés, Rossignol veut aussi être à la pointe de la transition énergétique.

Une nouvelle période d’incertitude

Ces développements se sont f[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi