La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 372,17
    +141,83 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    13 515,82
    -66,61 (-0,49 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2061
    +0,0052 (+0,43 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 268,11
    -1 581,58 (-3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,23
    -23,18 (-1,58 %)
     
  • S&P 500

    4 174,73
    +7,14 (+0,17 %)
     

Roselyne Bachelot rétablie ? Son retour au ministère, pour la première fois depuis son hospitalisation

·1 min de lecture

Des nouvelles qui rassurent... Lundi 12 avril 2021, Roselyne Bachelot serait retournée au bureau sans encombre, près de trois semaines après avoir déclaré qu'elle était positive à la Covid-19. Une annonce qui avait fortement inquiété les proches du gouvernement, d'autant plus que la ministre de la Culture avait été placée sous "oxygénothérapie renforcée" le 25 mars 2021, soit cinq jours après sa contamination. Mais c'était sans compter le mental d'acier de Roselyne Bachelot ! En effet, le 8 avril dernier, la maman de Pierre Bachelot a annoncé sur Twitter qu'elle reprenait des forces jour après jour. Une détermination qui l'a menée tout droit vers rue Saint-Honoré.

Selon BFMTV, Roselyne Bachelot a fait son grand retour au ministère de la Culture lundi 12 avril 2021, quatre jours après avoir donné donné des nouvelles rassurantes de son état de santé : "Heureuse de vous retrouver ! Je reprends des forces chaque jour. Mes pensées solidaires accompagnent tous ceux qui souffrent, ainsi que leurs proches. J’exprime ma profonde reconnaissance aux personnels soignants, qui partout en France, font un travail remarquable", avait-elle écrit sur Twitter. Un message qui sous-entendait une rentrée prochaine, certes, mais on ne l'imaginait pas de si tôt !

Et pour cause, samedi 20 mars 2021, la femme politique âgée de soixante-quatorze ans annonçait être positive à la Covid-19 à la suite de "symptômes respiratoires" préoccupants. Roselyne Bachelot avait alors été placée à l'isolement, espérant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite