La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    31 177,08
    -224,93 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,2096
    -0,0090 (-0,74 %)
     
  • Gold future

    1 720,60
    -54,80 (-3,09 %)
     
  • BTC-EUR

    39 662,11
    -2 665,62 (-6,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    962,07
    +28,93 (+3,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,32
    -1,21 (-1,90 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 293,67
    +174,24 (+1,33 %)
     
  • S&P 500

    3 841,71
    +12,37 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3945
    -0,0068 (-0,48 %)
     

Roselyne Bachelot et le CNM s’engagent contre les violences sexistes et sexuelles dans la musique

Juliette Poulain
·1 min de lecture

Comme le rappellent les affaires récentes autour des labels Deaf Rock Records et Because Music, révélées par Mediapart, ainsi que la déferlante Music Too et #BalanceTonRappeur, le milieu musical n’est pas épargné par le sexisme, ni par les violences sexuelles. L’été dernier, le CNM a donc lancé un comité pour sensibiliser les professionnels de la musique à l’égalité entre les hommes et les femmes et à la lutte contre le harcèlement sexiste et les violences sexuelles. Synonyme d’une prise de conscience des pouvoirs publics, Roselyne Bachelot, qui s’était engagée de la même façon pour le cinéma l’an dernier, réitère le combat, cette fois-ci, dans la musique.

Vers un respect du protocole

En résulte un programme d’aide

Lire la suite sur lesinrocks.com