La bourse ferme dans 5 h 19 min
  • CAC 40

    5 788,59
    +85,37 (+1,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 687,74
    +51,30 (+1,41 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2057
    -0,0031 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 743,90
    +15,10 (+0,87 %)
     
  • BTC-EUR

    39 459,75
    +1 868,68 (+4,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,53
    +24,39 (+2,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,33
    +0,83 (+1,35 %)
     
  • DAX

    13 945,93
    +159,64 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 587,69
    +104,26 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3972
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Roosevelt, Kennedy, Obama, Trump... Quand les discours d'investiture des présidents américains entrent dans l'Histoire

Franck Mathevon
·1 min de lecture

Que va-t-on retenir du discours d'investiture de Joe Biden, aux États-Unis ? L'ancien sénateur démocrate prête serment, mercredi 20 janvier, dans une ville de Washington ultra-sécurisée, sans public. Il s'adresse à une Amérique divisée, d'autant plus depuis les violences au Capitole. Ses mots passeront-ils à la postérité ? Certains discours de ses prédécesseurs, d'autres présidents américains, sont entrés dans l'Histoire américaine.

En 2017, le slogan "America first" est lancé

Les discours d'investiture des présidents américains sont généralement des discours de rassemblement d'union nationale. Mais pas toujours : "Le carnage américain s'arrête ici et maintenant", lance Donald Trump, en 2017. Le républicain imprime d'emblée sa marque.

Il dénonce ainsi le "carnage américain", qui se serait produit pendant les années Obama. Insécurité, désindustrialisation, système éducatif en plein naufrage, Trump arrive pour "sauver l'Amérique" et redonner le pouvoir au peuple. "America first", répète-t-il. Le slogan "l'Amérique d'abord" va rythmer ses quatre ans à la Maison-Blanche.

Des mots particuliers en temps de guerre ou de crise

Pour sa seconde investiture en 1793, George Washington prononce le discours le plus court : 135 mots à peine, contre une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi