La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 888,77
    -208,49 (-0,67 %)
     
  • Nasdaq

    11 278,64
    +150,79 (+1,36 %)
     
  • Nikkei 225

    26 423,47
    +269,66 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0266
    -0,0158 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    21 853,07
    +22,72 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 666,37
    +222,64 (+1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    435,74
    -4,28 (-0,97 %)
     
  • S&P 500

    3 820,30
    -5,03 (-0,13 %)
     

Le roi Macron est nu et la France entre dans une crise politique

VALENTYN OGIRENKO

EDITO- La démocratie française est devenue celle de l'expression des pulsions. Avec à la clé la pire crise politique de la Ve République. Une situation dont Emmanuel Macron porte une bonne part de responsabilité.

Inimaginable. Lesonnait comme un avertissement, une . Là, c’est le tocsin. L’avenir s’annonce très noir pour le président de la République. Le est une catastrophe, une bérézina sans précédent. Le roi n’est pas défait, mais il est nu. Emmanuel Macron se retrouve avec seulement 245 députés. Il lui manque 34 voix pour obtenir une majorité.

Situation plus complexe que pour Mitterrand

Une situation inextricable, beaucoup plus compliquée que celle qu’a connu François Mitterrand en 1988, qui n’était qu’à 14 voix de la majorité. Ce qui laissait la possibilité à son Premier ministre de composer avec les réserves centristes ou communistes. Là, qui peut espérer composer des majorités de circonstance avec un tel écart ? Il n’existe pas d’exemple d’un tel ratage politique. Sauf peut-être la dissolution ratée de Jacques Chirac en avril 1997.

Emmanuel Macron s'est lourdement trompé

Pourquoi un tel rejet ? Pourquoi ce désaveu ? Depuis l’instauration du quinquennat et l’inversion du calendrier, les présidents ont toujours obtenu une majorité aux législatives dans la foulée de leur élection. Le chef de l’Etat qui a cru que cette élection était une simple formalité, et n’a pas fait campagne, s’est lourdement trompé. Lui seul pouvait créer un élan. Donner une direction, un sens à ce nouveau quinquennat. Il s’est muré dans le silence et la distance.

Pire crise politique depuis 1958

Pire en jouant la dramatisation, en s’envolant pour la Roumanie, sur fond de guerre en Ukraine, alors que déjà Ensemble ! vacillait, il a agacé. Toujours cette arrogance, ce sentiment de supériorité qui finit par décourager les plus fervents soutiens. Emmanuel Macron est donc le premier responsable de ce fiasco qui plonge la France dans sa première vraie crise politique depuis l’instauration de la Vème République.

Pas de majorité, pas de vainqueur

Mais personne n’a gagné, ce 19 juin. Aucune formation politique, aucune personnalité n’est en mesure de former une majorité de gouvernement. En dépit du mode de[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles