Marchés français ouverture 4 h 5 min
  • Dow Jones

    35 490,69
    -266,19 (-0,74 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,84
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    28 825,62
    -272,62 (-0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,1613
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    25 547,07
    -81,67 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    50 682,88
    -1 797,69 (-3,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 409,88
    -64,45 (-4,37 %)
     
  • S&P 500

    4 551,68
    -23,11 (-0,51 %)
     

Rohingyas : voir Facebook "se draper dans le manteau du droit à la vie privée est empli d'ironie" selon un juge, qui lui ordonne de publier des archives

·1 min de lecture

Vents contraires pour Facebook. Un juge américain a ordonné au n°1 mondial des réseaux sociaux de fournir des données en vue de poursuites internationales, selon The Wall Street Journal. Dans sa décision mercredi, le juge Zia Faruqui d'un tribunal de Washington a critiqué le géant américain des réseaux sociaux pour son refus de fournir ces documents aux pays qui veulent poursuivre la Birmanie devant la justice internationale, précise le journal. Facebook a refusé de publier ces informations en invoquant la loi américaine sur la protection de la vie privée. Mais le juge a estimé que les messages effacés, provenant de responsables birmans, n'étaient pas concernés par la protection des communications personnelles des usagers.

"Verrouiller le contenu demandé serait se priver de l'occasion de comprendre comment la désinformation a lancé le génocide", écrit-il dans sa décision citée par le quotidien, ajoutant que voir Facebook "se draper dans le manteau du droit à la vie privée est empli d'ironie". La plateforme s'est vu reprocher son manque de réactivité contre des appels à la violence, liés aux massacres de Rohingyas en Birmanie en 2017. Qualifiés de "génocide" par des enquêteurs de l'ONU, ils ont provoqué l'exode au Bangladesh de quelque 740.000 Rohingyas, une minorité musulmane persécutée de longue date en Birmanie.

>> A lire aussi - Facebook : un algorithme du réseau social provoque un tollé à cause de ses suggestions

Le nombre exact de Rohingyas tués au cours de ces violences n'est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Turquie : la livre plonge après l’abaissement du taux d’intérêt, un geste “incroyable” de la banque centrale !
Coup dur pour l’iPhone d’Apple, l’UE veut un chargeur smartphone universel !
Bourse, Crypto, énergie, immobilier, métaux… quels placements pour le (très) long terme ? : le conseil Bourse du jour
La SNCF va lancer de nouveaux trains low-cost Ouigo au printemps 2022
Covid-19 : le patron de Moderna évoque la fin de la pandémie "dans un an"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles