Marchés français ouverture 2 h 53 min
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • Nikkei 225

    26 509,11
    -644,72 (-2,37 %)
     
  • EUR/USD

    0,9639
    -0,0049 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    17 973,97
    +40,70 (+0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    19 579,82
    -333,08 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    432,97
    -11,57 (-2,60 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     

Comment Rock en Seine a gagné son pari d'un festival (et d'un budget) XXL

Anna KURTH / AFP

Festivals de musique : autopsie d'une crise (2/4). Après un été 2022 contrasté, le secteur des festivals est à un tournant. L’inflation, la conjoncture économique et le Covid-19 ont plus que jamais fragilisé ces événements, qui doivent, pour nombre d’entre eux, repenser leur modèle. Exemple avec Rock-en-Seine, qui a misé sur une édition XXL et doublé son budget pour accueillir des grandes stars internationales.

“La programmation, c’est le nerf de la guerre, on a tout donné pour 2022”, lance Matthieu Ducos, directeur de, organisé au cœur du domaine national de Saint-Cloud. Après deux ans d’annulations en raison du Covid-19, le festival Rock-en-Seine, a voulu se démarquer dans l’univers ultra concurrentiel des festivals, avec une affiche exceptionnelle. Pari réussi : Stromae, Arctic Monkeys, Nick Cave & The Bad Seeds, London Grammar, Tame Impala, La Femme, Kraftwek, ont attiré plus de 150.000 festivaliers, jeunes comme plus âgés.

Lire aussi

L’événement francilien a misé sur une édition XXL, sur quatre jours au lieu de trois, les 25, 26, 27 ou 28 août. La cinquième journée, prévue autour de Rage Against the machine, a été ajournée, en raison de l’annulation de la tournée du groupe pour “raisons médicales”. Toutes les dates ont affiché complet (40.000 spectateurs) hormis le vendredi. Le budget a bondi par rapport à 2019, passant de 7 à 14 millions d’euros. Pour être rentable, Rock-en-Seine, (rebaptisée Combat Media) et du géant américain AEG, doit atteindre plus de 90% de remplissage, contre 80% en 2019.

Stratégies de groupes et venue de stars internationales

Le budget est financé à hauteur de 85% par la billetterie, la restauration, le bar, 12% par les partenaires privés, et 3% par des subventions publiques (la région Ile-de-France, la Ville de Saint-Cloud ou les Hauts-de-Seine). , l’un des plus grands festivals de musique de France, pouvait se permettre le pari d'une programmation aussi coûteuse. ”Faire partie du capital d’AEG nous apporte des facilités et nous permet d’adopter des stratégies de groupe. Rock en Seine se tient par exemple aux mêmes dates que le British Summer Time, événement d’AEG à Londres, ce qui nous facilite la venue de stars internationales”, reconnaît Matthieu Ducos.

Spirale inflationniste

Entraîné dans une spirale inflationniste, Rock-en-Se[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi