Marchés français ouverture 7 h 39 min
  • Dow Jones

    34 156,69
    +265,67 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    12 113,79
    +226,34 (+1,90 %)
     
  • Nikkei 225

    27 704,01
    +18,54 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    21 298,70
    +76,54 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    21 674,32
    +253,60 (+1,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,56
    +8,61 (+1,64 %)
     
  • S&P 500

    4 164,00
    +52,92 (+1,29 %)
     

Cette roche s’est formée à la température la plus extrême relevée sur Terre

2 370 degrés Celsius : c’est la température à laquelle cette roche s’est formée lors de l’impact d’une météorite sur Terre. À moins de plonger vers le cœur de notre planète, on ne trouve pas cette température à la surface de la Terre.

En 2011, des géologues ont trouvé, au sein d’un cratère, une simple pierre. Mais elle n’était pas comme les autres : dans une étude parue quelques années après sa découverte, il a été constaté que les conditions de température nécessaires à sa formation étaient évaluées à 2 370 degrés Celsius. C’est très, très chaud.

En fait, il s’agit tout bonnement de la roche ayant atteint la plus haute température sur Terre, d’après nos connaissances. Par « sur Terre », il faut entendre à la surface : dans le manteau, la première couche est autour de 2 000 degrés (donc inférieure) et plus profondément elle atteint plus de 3 500 degrés (bien davantage).

D’autres scientifiques ont prélevé de nouvelles roches sur le même site que celle précédemment analysée. Cela confirme que ces minéraux se sont formés à des températures records à plus de 2 300 degrés. Ce sont des résultats récents publiés le 17 avril 2022 dans Earth and Planetary Science.

Comment connait-on sa température de formation ?

Au moment où ces roches sont analysées, elles sont déjà formées. Elles sont donc froides, elles ne font 2 300 degrés dans les mains des scientifiques.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/