La bourse ferme dans 5 h 55 min

Un robot vivant fabriqué à partir de cellules

Céline Deluzarche, Journaliste

L’Homme cyborg n’est pas encore pour demain, mais le premier robot vivant créé à partir de cellules souches de grenouille vient de voir le jour. « Ce n’est pas un robot traditionnel ni une nouvelle espèce animale, mais une toute nouvelle forme de vie entièrement programmable », se félicite Joshua Bongard, ingénieur en robotique à l’université du Vermont et co-concepteur du projet. Ces xénorobots, comme les ont appelés les chercheurs, mesurent moins d’un millimètre de long et sont capables de se déplacer de façon autonome, de survivre pendant plusieurs semaines sans nourriture et de collaborer ensemble.

Ce n’est pas la première tentative de créer une vie artificielle. En avril 2019, des chercheurs de l’université de Cornell avaient annoncé avoir créé des robots en ADN dotés d'un métabolisme artificiel. D’autres approches ont tenté de construire des robots souples, inspirés d’animaux (serpent, cafard, oiseau, tortue, anguille, chenille, poisson, méduse, insecte, chien). « Mais pour la première fois, nous avons créé des machines biologiques depuis la base », se félicitent les chercheurs dans leur étude relatée dans la revue PNAS.
 

Le xénorobot est un organisme vivant programmable, conçu à partir de cellules souches. © Université du Vermont

Une durée de vie de 10 jours à plusieurs semaines

Ces xénorobots ne ressemblent d’ailleurs guère à des animaux ou des robots traditionnels. Ils s’apparentent plutôt à un embryon informe, les cellules s’auto-organisant selon la façon dont elles ont été programmées. Des cellules souches sont d’abord prélevées sur un embryon de grenouille africaine Xenopus laevis (d’où leur nom). Après incubation, elles sont reconfigurées par un algorithme évolutif qui génère des milliers de combinaisons possibles avec des cellules « passives » (cellules de peau) et des cellules « actives » (cellules cardiaques), ces dernières assurant la mobilité du biorobot grâce à leurs contractions. Il est ainsi possible de modifier les caractéristiques selon la...

> Lire la suite sur Futura