La bourse ferme dans 4 h 46 min
  • CAC 40

    6 733,09
    -0,60 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 195,79
    +6,98 (+0,17 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1627
    -0,0019 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 800,20
    +3,90 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    53 788,27
    +922,43 (+1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,39
    +0,63 (+0,75 %)
     
  • DAX

    15 594,95
    +51,97 (+0,33 %)
     
  • FTSE 100

    7 243,76
    +39,21 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,3766
    +0,0006 (+0,05 %)
     

Ce robot bipède peut marcher et voler

·2 min de lecture

Des chercheurs du California Institute of Technology (Caltech) ont mis au point un étonnant robot bipède, capable aussi bien de marcher que de voler. S'il ne ressemble pas franchement à Iron Man, il n'en est pas moins terriblement agile. Il pourrait très bien à l'avenir aider des militaires et encore des secouristes.

Leonardo (abréviation de LEgs ONboARD drOne) se présente à la fois comme un robot marcheur et comme un drone volant, pilotable à distance. Il peut même sauter et faire du skateboard, selon ses concepteurs. Pour tenir parfaitement en équilibre, il utilise à la fois ses deux jambes articulées et des propulseurs à hélice en guise de bras. Cela pourrait lui permettre, en théorie, d'accéder de manière particulièrement agile à certains endroits inaccessibles aux humains.

Il existe déjà des robots bipèdes plus ou moins sophistiqués, capables d'évoluer sur des terrains légèrement accidentés. Mais, en dotant Leonardo d'hélices lui permettant de voler, les chercheurs du Caltech ont mis au point une machine pouvant survoler ces zones tout en restant à l'équilibre, sans risque de s'abimer. De cette manière, il est envisageable qu'il franchisse en volant quelques obstacles avant de se reposer puis de marcher à nouveau sur un terrain plus confortable.

L’armée, les secours et pourquoi pas l’exploration spatiale

Pour le moment, Leonardo est encore assez petit, environ 75 cm de haut. L'équipe qui l'a mis au point souhaite maintenant l'améliorer, notamment en arrivant à rendre ses jambes plus rigides et en augmentant la force de poussée des hélices. A terme, l'idée est aussi que le robot puisse être assez « intelligent » pour répartir de manière parfaitement autonome la charge des efforts qui pèse sur ses jambes et sur ses hélices, notamment sur un terrain accidenté.

En termes d'applications dans la vie de tous les jours, ce sont bien évidemment les professionnels de l'armée ou des secours qui pourraient bénéficier de cette nouvelle technologie en priorité. Mais...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles