La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 808,07
    -207,75 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Robobus, une navette autonome tantôt bureau, chambre, salle de gym ou de jeu vidéo

Depuis 2014, Pix Moving planche sur un nouveau type de véhicule autonome révolutionnaire. Baptisé Robobus, il est maintenant prêt à être produit et plus de 1000 exemplaires devraient voir le jour d'ici la fin de cette année.

L'idée est de pouvoir proposer différents environnements à partir d’un seule et même plateforme mobile. C'est ainsi que l'espace intérieur peut être aménagé selon plusieurs usages, en choisissant le module qui convient. Le Robobus peut ainsi prendre des allures de bureau ambulant, mais aussi d'espace de jeu pour gamers, avec sa console et son écran, de salle de gym, avec ses tapis au sol, ou encore de dortoir, avec son grand lit ! Les professionnels pourraient quant à eux bénéficier d'un habitacle sur mesure, comme un foodtruck, une cafétéria ou encore un mini magasin ambulant.

A noter que le Robobus peut en théorie contenir jusqu'à six personnes, selon sa configuration. Il est par ailleurs relativement compact, ne mesurant que 3,8 mètres de long sur 1,9 mètre de large. Mais avec ses 2,2 mètres de haut, il détonne et n'importe qui ou presque peut tenir debout dedans.

Ne nous y trompons pas, il ne s'agit pas ici de voitures destinées à rouler dans le trafic, mais plutôt de navettes qui serviraient à desservir divers points sur de courtes distances, sur des circuits fermés ou des zones parfaitement délimitées. D'ailleurs, le Robobus affiche des performances relativement modestes, avec sa vitesse de pointe de 30 km/h et son autonomie inférieure à 100 km.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura