La bourse ferme dans 7 h 10 min
  • CAC 40

    7 054,96
    -27,05 (-0,38 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 142,90
    -15,73 (-0,38 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0819
    -0,0038 (-0,35 %)
     
  • Gold future

    1 921,70
    -17,50 (-0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    21 211,56
    -527,31 (-2,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    520,35
    -17,52 (-3,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,80
    -1,10 (-1,41 %)
     
  • DAX

    15 059,27
    -66,81 (-0,44 %)
     
  • FTSE 100

    7 739,11
    -45,76 (-0,59 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2314
    -0,0040 (-0,32 %)
     

Robert Dambo (Grant Thrornton) : "Notre baseline n’est plus construite autour de la croissance mais de la confiance"

Challenges

En prélude au 9e Sommet de l'économie consacré aux "Bifurcations", Robert Dambo, président de Grant Thornton indique combien la "prise en compte de l'humain" change les priorités d'un cabinet comme le sien.

Challenges - Pourquoi voulez-vous être un cabinet "nouvelle génération"?

Robert Dambo - Grant Thornton n’a pas de finalité dans l’absolu: un cabinet comme le nôtre est un acteur au service des entreprises qui sera transmis aux générations qui suivent, et celles qui arrivent ont des attentes bien différentes des nôtres. Le fossé est devenu important, et il faut être capable de se régénérer, de se réinventer à l’aube du 3e millénaire.

EvenementInscrivez-vous au Sommet de l'Economie du 1er décembre

Qu’est ce qui a changé?

La prise en compte de l’humain n’avait pas sa place dans les entreprises héritées des deux révolutions industrielles. Depuis le milieu du XXe siècle, elle a progressé pour devenir aujourd’hui primordiale pour les nouvelles générations. La hiérarchie des priorités n’a plus rien à voir dès lors que l’on envisage une "finitude" du monde dans lequel nous vivons. Un exemple de ce que cela change: notre baseline n’est plus construite autour du concept de croissance mais de confiance.

"L’expérience de la confiance", qu’est-ce que cela veut dire?

Dans notre vocabulaire les mots croissance et bienveillance sont accouplés. Nous sommes des entreprises de matière grise, et pour que les 2.000 collaborateurs de Grant Thornton donnent leur meilleur, que leur matière grise invente de la valeur, il faut qu’ils aient envie de travailler ensemble, d’avoir des idées ensemble. C’est comme un cerveau "collectif" où chacune des parties a besoin d’être connectée aux autres.

Que vient faire la bienveillance dans ce processus?

Pour aller dans des zones d’inconfort, il faut être encouragé et soutenu par son entourage. La bienveillance créé un climat de confiance, qui permet de mieux coopérer, et in fine de créer davantage de valeur collective. Cela demande également de mettre fin aux expériences professionnelles trop linéaires où chacun s’enfermait dans son niveau d’expertise. Il faut casser le modèle

Casser le modèle?

Oui, les métiers de l’audit ont dû mal à recruter, même si[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi