La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 896,82
    -139,55 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

RN: Jordan Bardella prend les rênes d’un parti bientôt riche comme jamais

AFP - Alain JOCARD

Elu avec près de 85% des voix à la présidence du Rassemblement national, Jordan Bardella récupère un parti, lourdement endetté mais qui touchera 10,3 millions d’euros par an de subvention publique dès 2023. Le trésorier du parti, Kevin Pfeffer, milite pour rembourser "le plus rapidement possible" le fameux emprunt à une banque tchéco-russe de 9 millions d’euros.

La normalisation du Rassemblement national ne va pas encore jusqu’à la transparence financière. Le 5 novembre, jour de l’élection de Jordan Bardella à la présidence du parti avec près de 85% des voix, le trésorier Kevin Pfeffer n’a pas communiqué aux adhérents le montant de la dette du RN. Lors de sa présentation du rapport financier du parti, il s’est borné à la qualifier de "très importante". Pour mémoire, en 2020, le parti d’extrême-droite était le plus endetté de France à hauteur de 23,7 millions d’euros.

Le trésorier s’est toutefois voulu rassurant en évoquant des comptes excédentaires en 2021 et les efforts réalisés depuis trois ans. Côté dépenses, le RN s’est imposé une sévère cure d’amaigrissement ces dernières années. Le déménagement du siège de Nanterre à Paris dans des locaux bien plus étroits en 2021 a permis de réduire de 30% les coûts de loyers et de charges immobilières. Le nombre de salariés du parti a été ramené à vingt-cinq, en baisse de 35% par rapport à 2019. Côté recettes, celles-ci se répartissent principalement entre les 5,2 millions d’euros de la subvention annuelle, les 2,8 millions d’euros de cotisations et dons et 600.000 euros venus des emprunts régulièrement lancés auprès des Français depuis quatre ans.

10,3 millions de subvention publique annuelle

Mais les difficultés financières du Rassemblement national seront bientôt de l’histoire ancienne. Encore huit mois à tenir. En effet, c’est en juillet que l’Etat versera à tous les partis politiques leur subvention annuelle calculée sur les résultats des dernières élections législatives. Grâce au score historique de juin dernier, l’argent va couler comme jamais dans les caisses du RN. Avec 4,2 millions de voix récoltées au premier tour des législatives et 89 députés élus, le parti d’extrême-droite peut tabler sur une dotation annuelle de 10,3 millions d’euros. Soit le double de ce qu’il percevait depuis dix ans.

Lire aussiA l'Assemblée, le triple coup tactique gagnant de Marine Le Pen

A cette [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi