La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    41 471,59
    +315,63 (+0,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Rituels, sieste et arrimage à l'ISS : le programme de la (longue) journée de Thomas Pesquet

·1 min de lecture

Il sera le premier Européen à faire le voyage vers la Station spatiale internationale (ISS) à bord du Crew Dragon de SpaceX. Après un report de quelques jours en raison des conditions météo, Thomas Pesquet décollera de Cap Canaveral, en Floride, vendredi matin, pour sa deuxième mission dans l'espace. Un voyage prévu à la minute près, des préparatifs du départ à l'arrimage à l'ISS. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Un jeu de carte à gagner par superstition

Sachez d'abord que l'on ne monte pas dans une fusée comme dans une voiture : il y a des rituels à respecter pour conjurer le sort et faire en sorte que le vol se déroule bien. Après avoir pris le petit-déjeuner de leur choix, Thomas Pesquet et les trois astronautes avec lesquels il voyagera devront jouer à un jeu, par exemple un jeu de cartes, et gagner contre le chef des astronautes de la NASA - le monde du spatial est une industrie superstitieuse. 

Puis, direction la fusée, 3 heures avant le décollage. Sur la route, tous les quatre inscriront leur nom sur le mur des astronautes. Une fois qu'ils seront assis à leur place - Thomas Pesquet sera installé à droite -, plusieurs vérifications devront être réalisées pour s'assurer que la communication avec le centre de contrôle fonctionne et que la capsule est bien étanche. Ce sera alors le moment de faire le plein de carburants - kérosène et oxygène liquide - dans les réservoirs. 

>> INTERVIEWThomas Pesquet s’attend à un deuxième séjour da...


Lire la suite sur Europe1