La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 162,90
    -20,28 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Rio Tinto, TotalEnergies... Le prince saoudien Al-Walid multiplie les investissements

G. Cacace/AFP

Disposant de liquidités importantes après avoir cédé ses parts dans plusieurs sociétés, le milliardaire qui revient en grâce après la purge de 2017 multiplie les investissements en Chine et en Europe où il a notamment acquis pour 100 millions d'euros d'actions du groupe TotalEnergies.

Revenu en grâce en Arabie saoudite, après avoir été placé en détention, en 2017, par son cousin Mohammed ben Salmane (MBS), homme fort du royaume, le prince Al-Walid ne cache pas en privé son excitation de voir enfin Elon Musk mettre la main sur Twitter. Le milliardaire saoudien, devenu le deuxième actionnaire du réseau social - ce qui inquiéterait Washington - a apporté au fondateur de SpaceX deux milliards de dollars sur les quarante-quatre qu'il a déboursés pour le deal. "Al-Walid, qui a un ego XXL, aime les coups et voit Musk comme un génie qui va lui permettre de décupler sa mise" confie l'un de ses partenaires d'affaires.

Celui dont Bloomberg évalue la fortune à 15 milliards de dollars (celle-ci serait toutefois bien plus grande, le groupe financier ne prenant pas en compte ses biens en Arabie saoudite), a les poches pleines après plusieurs opérations juteuses comme la cession en juin dernier de 16,87% de sa société Kingdom Holding Company (KHC) au fonds souverain d'Arabie saoudite (PIF) contre 1,5 milliard de dollars. En septembre 2021, il avait aussi empoché 2,2 milliards de dollars avec le rachat par Bill Gates de ses parts dans la chaîne hôtelière Four Seasons. Résultat, le Saoudien de 67 ans a déboursé, via KHC, 2,2 milliards de dollars en 2021 et 2022. La moitié a été investie dans les assureurs britanniques (Legal & General et M&G Plc) et les géants chinois de la tech (Alibaba, Baidu, Tencent, Didi et JD.com) dont les cours boursiers flanchaient.

Achat de 100 millions d'euros d'actions TotalEnergies

Détenteur de 6% d'AccorHotels, le milliardaire qui avait fait le déplacement fin octobre au "Davos du désert", grand forum économique cher à MBS, lorgne aussi le secteur de l'énergie avec des investissements l'an passé dans les géants miniers australiens BHP Group et Rio Tinto. En septembre 2020, KHC a aussi, selon nos informations, acheté pour 100 millions d'euros d'actions TotalEnergies. Un joli coup financier, l'action du géant français ayant bondi sur la[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi