Rio Tinto Alcan : le plan social en France "n'est pas acceptable en l'état", selon Arnaud Montebourg

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
CRA1.BE39,970,00

Le Plan de Sauvegarde de l'Emploi annoncé par Rio Tinto Alcan, qui pourrait concerner 148 postes, "n'est pas acceptable en l'état", a fait savoir le Ministre du redressement productif Arnaud Montebourg vendredi après-midi. "Cette annonce du groupe Rio Tinto (Berlin: CRA1.BE - actualité) , intervenant quelques semaines après la cession de ses activités d'alumine de spécialité et alors qu'un processus de cession des usines de Saint-Jean-de-Maurienne et de Castelsarrasin est en cours, fait peu de cas des compétences de ses filiales en France, notamment dans le domaine de la recherche et du développement", estime le Ministre.

Le gouvernement s'est mobilisé, avec le Fonds Stratégique d'Investissement, dans la recherche d'une solution de pérennisation des deux sites industriels de Saint-Jean-de-Maurienne et de Castelsarrasin. Il va demander au groupe minier anglo-australien "de ne prendre aucune mesure de réduction de ses effectifs", et mène en parallèle, "une réflexion globale sur l'avenir de la filière aluminium en France" avec l'ensemble des acteurs industriels concernés ainsi que les organisations syndicales.