Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 189,40
    +2 299,67 (+3,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,16
    +46,27 (+3,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Birkenstock : l'insoupçonné destin d'une chaussure orthopédique devenue reine de la mode

Elle a définitivement rayé l'image vieillotte et médicale qui lui collait aux basques. A simple lanière, croisées, fourrées, vernis, en daim, en cuir, compensées ou fluo, la Birkenstock sera de tous les pieds cet été. Un must-have longtemps dédaigné pour sa forme disgracieuse et pourtant si confortable, qui foule aujourd'hui les podiums des plus grandes maisons de mode. Comment cette chaussure, à première vue inesthétique, est-elle devenue si désirable ? Au point qu'elle fit son entrée en octobre dernier à la bourse de New York, pour une valorisation de 8,6 milliards de dollars !

Depuis le fond d'investissements franco-maéricain L Catterton, contrôlé par le géant du luxe LVMH et le fonds Financière Agache de la famille Arnault, qui avait racheté en 2021 une majorité des parts pour une transaction s’élevant à environ 4 milliards d’euros, se sont délestés d'une partie de leurs actions. L Catterton et des employés de Birkenstock ont obtenu 706 millions d'euros mercredi 26 juin grâce à la cession d'un bloc d'actions du fabricant de chaussures. Un va-et-vient financier qui marque bel et bien la fin du règne familial vieux de plus de deux siècles.

En 1774, Johann Adam Birkenstock, cordonnier allemand, dépose le nom de la marque, qui prend un tournant lorsque son descendant Konrad Birkenstock dessine en 1863 la première semelle orthopédique flexible dotée du fameux arc bombé, signature de la maison. Mais ce n’est que 100 ans plus tard que son petit-fils Karl initie l’idée qui révolutionne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

BNP Paribas, Crédit Agricole, Société générale… la percée du NFP plombe nos banques en Bourse
Bourse : le CAC 40 hésite, les agences de notation appellent à ne pas détricoter les réformes
L’inflation aux Etats-Unis va dans la bonne direction, la Fed pourrait baisser ses taux
Ariane 6 : la folle soirée du premier décollage de la fusée européenne
Accidents du 737 MAX : Boeing conclut un accord avec la justice, voici les détails