Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 526,55
    +98,03 (+1,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 523,31
    +49,54 (+1,11 %)
     
  • Dow Jones

    36 250,46
    +133,08 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0761
    -0,0037 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    2 016,50
    -29,90 (-1,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    40 841,76
    +654,73 (+1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    907,25
    +10,54 (+1,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,18
    +1,84 (+2,65 %)
     
  • DAX

    16 759,22
    +130,23 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 554,47
    +40,75 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    14 408,91
    +68,92 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 604,72
    +19,13 (+0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    32 307,86
    -550,45 (-1,68 %)
     
  • HANG SENG

    16 334,37
    -11,52 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2551
    -0,0043 (-0,34 %)
     

« Rien n'a changé depuis les émeutes », regrette le maire de l'Haÿ-les-roses

Capture d'écran / Francetv

Quatre mois ont passé. Et depuis « rien n'a changé ». Après l'attaque à la voiture-bélier contre son domicile, qui a eu lieu pendant les émeutes qui ont suivi la mort de Nahel, le maire LR de l'Haÿ-les-roses Vincent Jeanbrun, attendait des mesures concrètes pour lutter contre la délinquance. Au lendemain des annonces « anti-émeutes », de la Première ministre, l'élu a exprimé sa frustration, ce vendredi 27 octobre, sur le plateau des 4 vérités de France 2.

« Avec beaucoup de collègues, en sortant de ces annonces, il y avait quand même une frustration, a expliqué Vincent Jeanbrun. Nous, on a un sentiment d'urgence, on avait envie que ça aille très vite dans le concret », a-t-il confié, déplorant « tout le travail législatif » à venir qui va prendre « beaucoup de temps ». Lors de la présentation de son « plan anti-émeutes » , jeudi 26 octobre à la Sorbonne, Elisabeth Borne avait évoqué, entre autres, le développement de la responsabilité parentale, pour « rétablir l'ordre ».

« L’incendie s’est éteint pour quelques mois, mais les braises sont encore là »

« Oui, l’intention est bonne, mais tant qu’on n'a pas répondu à comment concrètement c’est appliqué, ça ne marchera pas, a commenté Vincent Jeanbrun. Certains condamnés ne se présentent pas où claquent la porte, et il ne se passe rien derrière ». L'élu a expliqué attendre des mesures concrètes, notamment sur l'éducation et l'école. « Les annonces vont dans le bon sens, mais on a compris que cela ne serait pas pour tout de ...


Lire la suite sur LeJDD