La bourse est fermée

Richemont: des ventes toujours dynamiques fin 2017

(CercleFinance.com) - Tout en restant élevée, la croissance des ventes de Richemont a légèrement ralenti, à changes constants, lors du dernier quart de l'année 2017. Tirée par la joaillerie et les ventes au détail, elle est cependant supérieure aux attentes hors effets de changes, le groupe helvétique tenant ses comptes en euro.

Pour mémoire, au 1er semestre de son exercice 2017/2018, soit d'avril à septembre derniers, le groupe de luxe suisse qui compte Cartier et Van Cleef & Arpels parmi ses marques affichait un CA (Francfort: A0JC59 - actualité) de 5,6 milliards d'euros en forte hausse de 12% hors effets de devises (+ 8% hors effets de stocks). Soit + 10% en euro, devise dans laquelle le groupe tient ses comptes.

Lors du 3e trimestre(T3) 2017/2018, qui courrait d'octobre à décembre, les facturations atteignent 3,1 milliards d'euros, en hausse de 7% à changes constants (alors que le consensus se situait vers 6%). Mais + 1% seulement en données publiées alors que l'euro est remonté sur le marché des changes.
Hors devises, au T3, l'Europe est la seule région à reculer (- 1%), l'Asie Pacifique et le Moyen Orient progressant sensiblement de 11% chacun. Par canal de distribution, les ventes au détail, mieux margées, avancent (+ 13%) quand celle de gros se tassent (- 3%). Et par métier, la Joaillerie prend 11%, contre seulement + 1% pour l'horlogerie.

Sur neuf mois, le CA du groupe prend donc 10% à changes constants, et 7% en données publiées.

La trésorerie nette de Richemont demeure élevée à fin décembre : 5,1 milliards d'euros, soit 100 millions de moins qu'un an plus tôt.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.