La bourse ferme dans 6 h 39 min
  • CAC 40

    6 781,22
    +41,49 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 119,05
    +29,47 (+0,72 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1291
    -0,0029 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    1 800,30
    +12,20 (+0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    50 507,22
    +2 046,84 (+4,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 423,04
    -32,37 (-2,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,47
    +3,32 (+4,87 %)
     
  • DAX

    15 317,39
    +60,35 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 088,77
    +44,74 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3341
    +0,0002 (+0,02 %)
     

Rhône: menacé de mort, un député LaREM porte plainte

·1 min de lecture
Thomas Rudigoz, député LaREM du Rhône. - GERARD JULIEN / AFP
Thomas Rudigoz, député LaREM du Rhône. - GERARD JULIEN / AFP

"Ce qui va vous tuer physiquement, vous et Macron, n'est pas le coronavirus mais les conséquences de vos propres actes." Thomas Rudigoz, député La République en Marche (LaREM) du Rhône, a annoncé ce jeudi avoir déposé plainte après avoir reçu un message contenant des menaces de mort.

"Menacé parce que député LaREM. À chaque nouveau projet de loi sur le pass sanitaire, les factieux sont de sortie", a-t-il déploré sur Twitter.

L'élu a accompagné son propos d'une capture d'écran du message qui lui a été adressé. "Vous risqueriez bien de finir comme le député britannique", écrit l'auteur. Une allusion à David Amess, élu conservateur mortellement poignardé la semaine dernière au Royaume-Uni. Le suspect a été inculpé pour meurtre et préparation d'actes terroristes.

"Des menaces inacceptables"

La préfecture du Rhône a réagi sur les réseaux sociaux, dénonçant "des menaces inacceptables, antagonistes à notre démocratie et aux valeurs républicaines". "Le préfet saisit le procureur de la République de Lyon au titre de l’article 40 du code de procédure pénale", indiquent les autorités, qui adressent au député leur "soutien total".

Ce n'est pas la première fois que l'élu du Rhône fait l'objet de menaces. En juillet dernier, déjà, son soutien à la politique vaccinale avait été pointé du doigt par des auteurs anonymes. En septembre, c'est la façade de sa permanence lyonnaise qui avait été taguée de messages hostiles au pass sanitaire.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles