La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 315,21
    +526,00 (+1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

RGPD: Les chauffeurs de VTC se sentent abandonnés par l'Etat face à Uber

·2 min de lecture

L'intersyndicale des chauffeurs de VTC a manifesté mardi 23 novembre devant la Cnil. Ils reprochent à Uber de ne pas respecter le RGPD en ne leur donnant pas accès à leurs données.

Un bel anniversaire à quelques semaines . Une centaine de chauffeurs de VTC a manifesté mardi 23 novembre devant la Cnil à Paris. Ils reprochent de multiples violations du RGPD à Uber. Surtout, ils ont porté plainte en juin 2020 à l'autorité française de la protection des données, épaulés par la Ligue des droits de l'homme. Depuis ces chauffeurs se sentent désespérés car rien n'a bougé sur le front judiciaire. La Cnil a transmis le dossier à son homologue aux Pays-Bas, car le siège européen d'Uber y est installé.

"Cela fait depuis 2019 que de nombreux chauffeurs demandent des données personnelles à Uber, expose Brahim Ben Ali, représentant du syndicat INV, l'intersyndicale des VTC. Uber ne respecte pas le délai de 2 mois, ou fournit à chaque fois des données partielles ou biaisées." Une situation d'autant plus alarmante que de nombreux chauffeurs subissent des désactivations de leurs comptes chauffeurs, sans raison apparente, depuis le début d'année 2021. " interdit justement toute décision algorithmique, sans possibilité de la contester, ajoute Jérôme Giusti, avocat de la Ligue des droits de l'homme dans cette affaire. Beaucoup de chauffeurs suspectent la plateforme d'en profiter pour écarter les chauffeurs les plus anciens et revendicatifs. Il y a une urgence pour des chauffeurs déconnectés qui ne peuvent toucher le chômage. Au bout du compte, tant qu'Uber n'est pas condamné, ils continueront."

Uber se borne à répondre que "les chauffeurs peuvent, à tout moment, demander l'accès à leurs données, et nous les leur fournissons dans les délais impartis." Assez ironiquement, la plateforme invoque le respect du RGPD afin d'expliquer la non divulgation de certaines données. Sur les déconnexions automatiques de comptes, Uber fait valoir qu'il "prend la décision de suspendre ou de mettre fin à un partenariat avec un chauffeur de façon proportionnée, consciencieuse et minutieuse. Toute décision de ce type est prise après un examen manuel, réalisée par notre équipe de spécia[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles