Publicité
Marchés français ouverture 8 h 10 min
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 581,82
    +434,77 (+0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 521,92
    +33,38 (+2,24 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     

Revenus fonciers : bien choisir son régime d’imposition

StockPhotoPro/Adobe Stock

Les revenus fonciers sont les revenus qu’un propriétaire obtient de la location de biens immobiliers qu’il possède.

Les revenus fonciers globaux sont soumis à l’impôt et doivent être déclarés dans la catégorie des revenus fonciers dans la déclaration de revenus du propriétaire.

Sont concernés les revenus provenant de la location d’un logement nu, imposables au barème progressif dans la catégorie des "revenus fonciers".

Ce type de revenus est généré par la mise en location de propriétés (à l’année ou saisonniers) de biens immobiliers, tels que :

Attention, pour les biens loués meublés, les revenus sont imposables dans la catégorie des revenus industriels et commerciaux.

PUBLICITÉ

Les revenus fonciers sont soumis à l’impôt et doivent être déclarés dans la déclaration de revenus du propriétaire contribuable.

Par défaut, les loyers sont soumis au régime fiscal dit "microfoncier", mais le contribuable peut opter sur sa déclaration de revenus pour le régime réel, certes plus complexe à mettre en place, mais beaucoup plus avantageux si vous supportez de lourdes charges, notamment en cas de gros travaux.

Le prélèvement à la source des impôts fonciers, via un système particulier d’acomptes automatiques, ne change strictement rien à l’affaire : au printemps de chaque année, vous devez déclarer vos recettes définitives au fisc, qui procède aux régularisations qui s’imposent dans les mois qui suivent.

Depuis peu, une nouvelle obligation déclarative est mise en place pour les propriétaires de biens immobiliers (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Déclaration de revenus : quel plafond d’épargne retraite utiliser si vous êtes indépendant ?
Déclaration de revenus : faut-il déclarer les aides de la CAF aux impôts ?
Assurance vie : pourquoi faut-il déléguer la gestion de son contrat ?
Vos dépenses de santé bientôt plafonnées selon vos revenus ?
Impôt : comment déclarer les revenus de votre enfant majeur ?