La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 143,00
    -58,14 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 272,19
    -43,71 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1416
    -0,0044 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 817,30
    -4,10 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    37 757,24
    -469,38 (-1,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 037,76
    +12,03 (+1,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,27
    +2,15 (+2,62 %)
     
  • DAX

    15 883,24
    -148,36 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 542,95
    -20,90 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 124,28
    -364,82 (-1,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 383,32
    -46,45 (-0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3680
    -0,0030 (-0,22 %)
     

"Nous revenons du CES avec déjà au moins six contacts qualifiés" (Bernard Gindre, Oubabox)

·1 min de lecture

De retour du CES, le lyonnais Ouba n'en était pas à sa première édition : car depuis 2015, il a d'abord développé des services de conciergerie en 2016, puis une boîte à colis qui se veut "connectée" à compter de 2019, juste avant la crise sanitaire.

Et depuis peu, la pépite a développé un prototype d'Oubabox green, destiné cette fois aux communes rurales, qui propose une alimentation en toute autonomie et sans réseau, grâce à une alimentation par des panneaux solaires.

Fondée à l'origine par Frédéric Curis et Olivier Amos, le concept d'Ouba ne date pas d'hier. Et pourtant, c'est maintenant que cette société décolle. Car avec l'essor du e-commerce couplé à des enjeux de livraison du dernier kilomètre au coeur des villes, son concept bénéficie désormais d'un coup de projecteur, et d'un effet de volume :

l'an dernier, ce sont ainsi 2 milliards de colis qui ont été livrés (tous modes confondus) en France, dont 15 à 20% auront dû être présentés au moins une seconde fois.

Pour Bernard Gindre, directeur de la communication de OUBA (boîte à colis connectés et un service de conciergerie numérique), le marché potentiel est de taille, et se positionne en parallèle aux points relais développés chez les commerçants ou les particuliers. Avec deux atouts : celui de la proximité, puisque ses Oubabox peuvent être installées également en zone rurale afin "de ne plus jamais recevoir d'avis de passage en son absence", mais aussi leur empreinte énergétique plus faible que des solutions concurrentes (...) Lire la suite sur La Tribune.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles