La bourse est fermée

Retraites, temps partiel... Les chantiers qu'il reste (encore) à accomplir pour atteindre l'égalité professionnelle

Kocila Makdeche
Le gouvernement a dévoilé des mesures pour réduire les écarts de salaires. Mais il reste encore à faire pour obtenir une véritable égalité professionnelle, d'après les associations féministes contactées par franceinfo.

L'égalité femmes-hommes sera la "grande cause du quinquennat", avait prévenu Emmanuel Macron en novembre dernier. A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, jeudi 8 mars, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé quelques-unes des 50 mesures prochainement présentées pour atteindre l'objectif affiché par le chef de l'Etat.

En plus de son plan de lutte contre les violences faites aux femmes, le gouvernement s'est engagé à mettre fin aux inégalités salariales qui subsistent dans le monde du travail. Pour ça, la ministre Muriel Pénicaud a promis un renforcement des contrôles et la mise en place d'une "task force".

Pourtant, d'après les associations féministes, le gouvernement a ignoré certains chantiers essentiels pour atteindre une véritable égalité professionnelle sur le long terme. Franceinfo les a listés.

1Permettre aux femmes d'accéder à des postes à responsabilités

Ce que disent les chiffres. Le gouvernement a affirmé sa volonté de pénaliser les entreprises qui continuent de pratiquer des écarts de salaire injustifiés entre hommes et femmes à poste égal, c'est-à-dire lorsqu'ils sont ni basés sur une différence de qualification, d'âge ou de responsabilité dans l'entreprise. D'après un rapport du Forum économique mondial (en anglais) publié en novembre, cet écart est de 9%. Mais d'après une enquête de l'Insee, publiée en 2017, la différence globale de salaires entre les femmes et les hommes (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi