Marchés français ouverture 1 h 29 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0028 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    21 583,98
    +300,46 (+1,41 %)
     
  • BTC-EUR

    21 045,83
    -705,62 (-3,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    520,89
    -16,00 (-2,98 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Retraites, prix, manifs, Borne demande à ses ministres "de résister aux vents contraires"

POOL/AFP - Alain JOCARD

Le gouvernement Borne affiche sa cohésion pour son premier conseil des ministres de l'année mais doit faire face à un climat explosif et des débats qui s'annoncent houleux.

Le premier Conseil des ministres de 2023 s'est réuni ce mercredi. La première ministre Elisabeth Borne a exhorté son gouvernement à "résister aux vents contraires" alors que l'exécutif doit lancer plusieurs projets controversés au premier rang desquels celui des retraites.

Désireuse de "déployer l'ambition" du président de la République, la Première ministre a estimé que ses voeux n'étaient pas "légers" étant donné le contexte international et national qui "va demander à chacun ici de la résolution, de l'abnégation, de la résistance aux vents contraires, mais aussi de l'imagination".

Pour sa part, Emmanuel Macron a appelé le gouvernement "à l'audace" et à "rester à l'écoute des préoccupations des Français", afin de répondre "aux urgences du quotidien", a affirmé le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l'issue du Conseil des ministres.

Comme chaque année début janvier, les membres du gouvernement se sont d'abord retrouvés place Beauvau pour le traditionnel petit-déjeuner de rentrée au ministère de l'Intérieur, accueillis un à un sur le perron par Gérald Darmanin. Sur la grande table dressée, chacun a trouvé un petit paquet cadeau rouge.

Juste avant 10H00, l'équipe gouvernementale a ensuite rejoint en groupe, et à pied, le palais de l'Elysée situé juste en face, pour adresser ses voeux à Emmanuel Macron puis participer au Conseil des ministres.

Exit le suspense de la présidentielle à l'orée de 2022. Le président a depuis été réélu. Mais place à une incertitude bien plus grande, avec la guerre en Ukraine et ses multiples retombées géopolitiques et économiques.

Elisabeth Borne a demandé mercredi au gouvernement, lors du premier Conseil des ministres de 2023, de "résister aux vents contraires" alors que l'exécutif doit lancer plusieurs projets controversés au premier rang desquels celui des retraites, a appris l'AFP auprès de plusieurs participants.

Désireuse de "déployer l'ambition" du président de la République, la Première ministre a estimé que ses voeux n'ét[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi