La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 150,18
    -664,05 (-3,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Retraites : "pourquoi la réforme présentée par Elisabeth Borne est juste et efficace"

ERIC PIERMONT / AFP

L'économiste Philippe Aghion, professeur au Collège de France et proche d'Emmanuel Macron, avait déclaré son hostilité au projet de repousser l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans. Il est aujourd'hui favorable à la réforme présentée mardi par Elisabeth Borne. Le report à 64 ans et les compensations pour les carrières longues et la retraite minimum ont changé sa nature, affirme-t-il. Un progrès qu'il impute à la Première ministre, qui a beaucoup pesé pour adoucir le projet initial.

Il y a des réformes moins justes et des réformes plus justes, les secondes cherchent davantage à concilier efficacité et équité et elles prennent davantage en compte le quotidien et la vie concrète des gens ; et il y a de mauvaises façons ou de bonnes façons de réformer: le "droit dans ses bottes" d’un côté, et de l’autre la recherche sincère d’un consensus en négociant sérieusement sur les modalités de la réforme avec les partenaires sociaux et les représentants du peuple au Parlement. La "signature Borne", c’est à la fois viser la réforme juste et efficace, et miser au maximum sur la négociation et la recherche du consensus.

Lire aussiÂge légal à 64 ans, durée de cotisation… Elisabeth Borne lance la bataille des retraites

Il fallait absolument faire cette réforme des retraites pour au moins deux raisons. Première raison: augmenter la durée de vie au travail était la seule façon d’assurer l’équilibre du système sans avoir, ni à réduire le montant des prestations ni à augmenter les cotisations: l’une ou l’autre de ces deux alternatives aurait eu un effet récessif sur l’économie en réduisant la consommation des ménages. Seconde raison: en augmentant la durée de vie au travail, on augmente notre taux d’emploi et notre taux d’activité, ce qui nous donne de l’oxygène pour pouvoir stimuler notre croissance en investissant plus et mieux dans l’éducation, la santé, la transition énergétique, et la réindustrialisation, tout en demeurant crédible vis-à-vis des marchés financiers et de nos partenaires européens.

Reporter l'âge légal à 65 ans aurait été une erreur

Or, il y avait soit une manière injuste et inefficace d’augmenter la durée de vie au travail, soit une manière plus juste et plus efficace. La manière injuste et inefficace était de simplement porter l’âge légal à 65 ans. C’était injuste parce que les individus les plus qualifiés, qui à cause de leurs études ont commencé à travailler plus tard et dont l’espérance de vie est supérieure à la moyenne, quittent déjà le[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi