La bourse ferme dans 5 h 19 min

Retraites : le piège de la pénibilité

Pour faire passer la pilule du régime universel, le gouvernement ressort une fois encore le serpent de mer de la pénibilité : “universel ne veut pas dire uniforme”, la pénibilité sera prise en compte, dit-on à Matignon. Ce n’est pas un hasard si cette pénibilité concerne au premier chef… des régimes spéciaux. En langage décodé, “prendre en compte la pénibilité” signifie pour ces régimes de maintenir leurs avantages indus et surtout non financés.

Comme il faut toujours un exemple extrême pour justifier ce qui ne peut l’être, les syndicats n’hésitent pas à brandir le cas des danseurs de l’Opéra : après 42 ans, il n’est en effet plus possible de danser au plus haut niveau. Leur retraite à 42 ans serait donc inéluctable… Mais que pourrait-on dire alors de tous les sportifs de haut niveau ? Bénéficient-ils d’un régime spécial ? Leur carrière professionnelle s’arrête-t-elle à 30 ou 35 ans ? Ce qui est oublié, dans cette affaire, c’est que ces gens opèrent tout simplement une reconversion professionnelle. Ne plus pouvoir exercer tel ou tel métier ne revient pas à ne plus pouvoir exercer de métier du tout et à devenir rentier de la société, aux frais du contribuable.

La boîte de Pandore de la pénibilité

Sur la question de la pénibilité, l’État a par ailleurs toujours fait preuve de faiblesse vis-à-vis de ses agents. Il n’a jamais vraiment su gérer cette question. Dès 1853, l’État employeur a distingué les fonctionnaires “actifs” des “sédentaires”, les premiers étant censés accomplir une tâche de terrain pénible ou particulièrement risquée justifiant un dispositif de retraite spécifique, notamment en termes d’âge de départ. Cependant, dès le début de 20e siècle, l’inspection des finances a souligné de nombreuses anomalies, notamment une proportion douteuse de fonctionnaires classés en catégorie “active”. Un siècle plus tard, rien n’est réglé ; et le problème s’est même aggravé, l’accès à la catégorie active d’un maximum d’agents étant en quelque sorte le “Graal” recherché par les

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : un TGV Strasbourg-Paris déraille, le conducteur blessé
Une rarissime Lamborghini Urraco P117 mise aux enchères sur Internet
La Redoute va proposer des vêtements au-delà de la taille 46
Twitter teste les “fleets”, des messages qui s’effacent après 24h
Pernod Ricard réalise une acquisition au Japon