Marchés français ouverture 3 h 27 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 561,05
    -243,55 (-0,91 %)
     
  • EUR/USD

    1,0457
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    22 067,78
    +70,89 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    19 193,37
    -407,82 (-2,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    430,74
    -8,92 (-2,03 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Retraites: le nouveau leader de FO promet "la mère des batailles"

Qualifiée de "mère des réformes" dans les rangs du pouvoir, le report de l'âge légal de la retraite voulu par Emmanuel Macron sera "la mère des batailles" pour FO, a prévenu lundi Frédéric Souillot, nouveau secrétaire général du syndicat.

"Si c'était la mère des réformes, comme la dernière fois (avec) la retraite à points, pour nous il faudra que ça devienne la mère des batailles et ça le sera", a affirmé sur RTL le responsable syndical, élu vendredi pour succéder à Yves Veyrier.

Défendant un retour à la retraite à 60 ans, contre 62 aujourd'hui et à l'opposé du report à 64 voire 65 ans souhaité par le président réélu, M. Souillot a rappelé qu'"avec les autres organisations syndicales on est déjà d'accord sur aucun recul de l'âge de la retraite".

L'exécutif "pose une réforme des retraites comme un éléphant en plein milieu d'un magasin de porcelaine", a-t-il ajouté, estimant qu'"il faut retirer l'éléphant et discuter du reste". Le dirigeant de FO a notamment évoqué "l'emploi des salariés âgés", des jeunes et "la formation professionnelle".

Mais la priorité reste "l'augmentation du Smic à 1.500 euros" - contre un peu plus de 1.300 euros net par mois actuellement, a-t-il dit.

Cette revalorisation devra entraîner des "négociations dans les branches" professionnelles, et être accompagnée d'un "dégel du point d'indice" afin que "les fonctionnaires aient aussi une augmentation", alors que "l'inflation continue d'augmenter" - à plus de 5% sur un an selon l'Insee.

"C'est tous les jours avec le salaire que l'on remplit le frigo", a-t-il souligné, contestant que certains chômeurs "rechignent à la tâche" car "tout le monde veut aller travailler, mais on y va pour gagner notre vie".

gbh/chl/spi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles