Marchés français ouverture 3 h 56 min

Retraites : la mise en garde au gouvernement de Laurent Berger sur l'utilisation du 49.3

Antoine Gyori/Corbis/Getty Images

"Dangereux", "forme de vice démocratique"... Laurent Berger met en garde le gouvernement sur le recours à l'article 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites. Le leader de la CFDT s'explique dans une interview au JDD : "Le débat n'a pas eu lieu à l'Assemblée nationale et il a été accéléré au Sénat, alors que ce dernier a l'habitude d'aller au bout des textes dans une ambiance sereine. Dans ce contexte, adopter cette réforme grâce au 49.3 est impossible", juge le leader syndical. "Adopter via cette procédure hâtive une réforme à la fois très impactante pour la vie de dizaines de millions de gens, injuste de notre point de vue et mal bricolée, ce serait une forme de vice démocratique", poursuit-il.

"Que la fin de l'histoire soit un 49.3, ça me paraît incroyable et dangereux". A l'inverse, "si le Parlement vote le texte, mais c'est loin d'être fait, il faudra en prendre acte", reconnaît-il, tout en estimant que " quoi qu'il en soit, le monde du travail en entier rejette cette réforme". "La détermination qui s'exprime dans la rue", après sept journées de mobilisation à l'appel de l'intersyndicale et avant une huitième mercredi, "est en train de se transformer en colère", avertit Laurent Berger, qui réitère l'appel des leaders syndicaux à l'organisation d'un référendum sur le recul de l'âge légal de la retraite à 64 ans.

Pour lui, "la contestation du monde du travail est massive, profonde et durable", et "ce n'est pas parce que ce texte serait adopté que les gens vont se dire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Combien coûteront vraiment les JO 2024 et qui mettra la main à la poche ?
Certains emprunteurs pénalisés par la réforme des retraites, l'article 49.3 bientôt supprimé ? Le flash éco du jour
Retraites : les députés écologistes veulent supprimer l'article 49.3
Retraites : François Bayrou enjoint Elisabeth Borne "de choisir une autre voie" que le 49.3
"Des chiffres et des lettres" : la somme rondelette que réclament Arielle Boulin-Prat et Bertrand Renard