La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 589,25
    -163,22 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Retraites: L'exécutif en rogne face aux menaces de la CGT-Energie

Pascal Rossignol

Menace de coupures d'électricité, "manipuler" des compteurs électriques pour faire baisser les factures... La CGT-Energie est vent debout contre la réforme des retraites. De quoi faire vivement réagir l'exécutif.

Menace de coupures d'électricité, de "manipuler" des compteurs électriques pour faire baisser les factures... La CGT-Energie est vent debout contre la réforme des retraites. De quoi faire vivement réagir l'exécutif. Ce mardi 24 janvier, la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher a encouragé à porter plainte contre les coupures d'électricité dont la CGT menace pour obtenir le retrait de la réforme des retraites.

"C'est de l'intimidation, et ce n'est pas légal", a déclaré sur RMC la ministre, en mettant en garde contre le risque de "casser" certaines installations industrielles si l'électricité est arrêtée. "Ce seront les entreprises arrêtées qui porteront plainte, c'est à elles de le faire (...)", a-t-elle suggéré, "et nous, dans notre rôle, nous ferons respecter la loi".

"On peut être contre un projet de loi, on peut manifester, on peut en parler vivement sur les plateaux de télévision mais l'intimidation est inacceptable", a-t-elle répété.

Premier syndicat de la branche des industries électriques et gazières (IEG) dont le régime spécial de retraite serait supprimé, la CGT Mines-Energie a prévenu lundi qu'elle ne s'interdirait rien "jusqu'au retrait" du projet.

Des coupures volontaires limitées ont déjà eu lieu la semaine dernière visant une députée Renaissance du Lot, le centre-ville de Montpellier, ainsi qu'un millier de clients dans une zone industrielle de Massy (Essonne) et des administrations dont la préfecture de Haute-Marne à Chaumont.

"Ce n'est pas la CGT qui décide en France"

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a de son côté vivement critiqué ce mardi la CGT qui menace, à Marseille, de "manipuler" des compteurs électriques pour faire baisser les factures de certains clients, notamment de boulangers.

"Ce n'est pas la CGT qui décide en France", "ce n'est pas la CGT qui décide des tarifs", "ce n'est pas à la CGT de faire la loi" mais "aux parlementaires", a-t-il martelé sur Europe 1.

A Marseille, la CGT-Energie a évoqué lundi la po[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi