La bourse est fermée

Retraites : l’élargissement de la pénibilité aux fonctionnaires va tourner à l’usine à gaz

Capital : Le gouvernement prévoit de supprimer la catégorie active de la fonction publique, est-ce que ce sera réellement le cas ?

François Ecalle : Pour moi c’est une illusion. On va avoir un régime unifié universel dans lequel certaines catégories auront des possibilités de partir plus tôt en retraite avec des points gratuits. Il s’agit notamment des policiers, des gendarmes ou encore des contrôleurs aériens. En plus, il est question que l’État cotise plus pour les personnels de ces catégories afin qu’ils obtiennent plus de points pour remplacer le système actuel de la bonification au cinquième. On n’appellera plus cela catégorie active mais cela va y ressembler beaucoup quand même.

Capital : Et que vont devenir ceux qui ne seront plus dans ces catégories actives “survivantes” ?

François Ecalle : S’ils exercent un métier considéré comme pénible, selon des critères qui restent à définir, ils auront accès au compte professionnel de prévention qui est aujourd’hui uniquement ouvert au privé. Pourraient être principalement concernés les agents hospitaliers comme les aide-soignants et le personnel technique mais aussi les agents des collectivités locales qui travaillent notamment dans les services de la voirie ou de l’entretien.

Capital : Cela signifie qu’il y aura plus de personnes ayant accès au compte de prévention demain que celles qui appartiennent aujourd’hui à la catégorie active ?

François Ecalle : Pour le moment on n’en sait strictement rien notamment car les critères de pénibilité ne sont pas encore tous définis. Mais oui on peut penser qu’il y en aura plus sans savoir encore combien cela coûtera aux finances publiques.

>> À lire aussi - Réforme des retraites : des négociations sur la pénibilité et la fin de carrière en deux semaines chrono

Capital : Surtout si, comme le demandent certaines organisations syndicales, de nouveaux critères de pénibilité sont ajoutés à ceux déjà existants…

François Ecalle : Quand le compte pénibilité a été créé en 2014 on a mis le doigt

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les entreprises françaises n’ont jamais émis autant de dette, risques sur les notes
Scooter, trottinette, Smart... 3 véhicules électriques à moins de 20.000 euros
La préfecture perd son dossier, il se retrouve sans permis depuis 2016
Déminer les conflits au bureau : les conseils des experts de Management !
Managers, comment rendre vos salariés plus impliqués ?