La bourse ferme dans 5 h 50 min
  • CAC 40

    6 655,56
    -56,92 (-0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 933,26
    -29,15 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0476
    +0,0071 (+0,68 %)
     
  • Gold future

    1 762,40
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 475,26
    -444,29 (-2,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,60
    -3,06 (-0,80 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,24
    -2,04 (-2,67 %)
     
  • DAX

    14 402,43
    -138,95 (-0,96 %)
     
  • FTSE 100

    7 448,47
    -38,20 (-0,51 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 297,94
    -275,64 (-1,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2088
    -0,0002 (-0,02 %)
     

Retraites: comment diversifier ses placements au-delà du PER ?

©nattanan23 / Pixabay

PEA, assurance-vie, immobilier… A côté du PER, une panoplie d’outils permet d’amplifier son capital retraite. Une stratégie à calibrer selon le produit.

Le lancement du plan d’épargne retraite en 2019 n’a pas éclipsé l’intérêt d’autres placements, comme le plan d’épargne en actions (PEA) et l’assurance-vie. "Certes, ces deux enveloppes ne sont pas officiellement estampillées “retraite” , mais elles sont parfaitement adaptées à sa préparation, confirme Charlotte Thameur, directrice conseil à Yomoni. Il ne s’agit pas d’un choix au rabais, mais de vrais placements complémentaires au PER. " La pierre-papier répond, elle aussi, à cet objectif et complète la panoplie utile pour la retraite. Cela demande d’adapter sa stratégie au produit, en fonction de sa fiscalité et de ses objectifs.

LE PEA Jouer la performance sur la durée

Le "Il faut donc une certaine appétence au risque, car le PEA est un placement 100 % actions", insiste CharlotteThameur. L’éventail de supports disponibles est cependant très large, avec à la fois des actions détenues en direct, mais aussi des fonds d’actions européennes (ou des ETF, également appelés «trackers ») investis sur tout le continent ou spécialisés sur un marché (actions françaises, allemandes…), un secteur (comme la santé) ou des thématiques (par exemple, le vieillissement de la population). L’idéal est de laisser fructifier son plan pendant au minimum huit ans, puisque la durée de détention fait diminuer la volatilité boursière et donc le risque.

Lire aussi

Ça tombe bien : la fiscalité du PEA s’adoucit à partir de son cinquième anniversaire. La bonne solution consiste donc à ouvrir un PEA dès que possible pour prendre date, quitte à n’y verser qu’une faible somme. Le mieux sera ensuite de l’alimenter via des versements programmés mensuels (souvent disponibles dès 50 euros), ce qui évite d’entrer sur les marchés au mauvais moment. Une fois à la retraite, l’épargnant pourra effectuer des rachats partiels en fonction de ses besoins. Attention à la sortie en rente viagère que propose aussi le PEA : en la choisissant, l’épargnant perd toute propriété sur son capital. A éviter, donc, au profi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi