Marchés français ouverture 44 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 162,83
    -120,20 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0383
    -0,0022 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    17 279,33
    -294,25 (-1,67 %)
     
  • BTC-EUR

    15 607,60
    -462,70 (-2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,89
    -2,76 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Retraites : La concertation débute doucement, avant les débats la semaine prochaine

AFP/Archives - Valentine CHAPUIS

Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a ouvert aujourd'hui 2 mois de concertation avec les partenaires sociaux sur la réforme des retraites. Une première entrevue s'est déroulée aujourd'hui pour présenter le calendrier des discussions.

Deux mois de discussions en tête-à-tête : le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a proposé mercredi aux partenaires sociaux trois cycles de concertations bilatérales sur la réforme de retraites, de mi-octobre à mi-décembre, un calendrier jugé "trop serré" par les syndicats.

Exit le "passage en force", place aux tractations express. Après le flottement et les tensions sur l'hypothèse, finalement écartée, d'une réforme par amendement au budget de la Sécu, l'exécutif a choisi d'ouvrir une concertation sur son projet de réforme des retraites.

M. Dussopt a ouvert le bal en recevant syndicats et patronat, pour leur en dévoiler le calendrier et la méthode. Dès la semaine prochaine, les onze organisations d'employeurs (Medef, CPME, U2P), de salariés (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, FSU) et d'agriculteurs (FNSEA) seront reçues à tour de rôle pour discuter "emploi des seniors et usure professionnelle", une thématique incluant notamment "les départs anticipés", a indiqué l'entourage du ministre.

Un deuxième cycle d'entretiens bilatéraux suivra à partir du 7 novembre sur "l'équité et la justice sociale", incluant les minima de pensions et les régimes spéciaux, avant une dernière tournée à compter du 28 novembre sur l'épineux sujet de "l'équilibre du système de retraite", donc son financement et une éventuelle hausse de l'âge légal ou de la durée de cotisation.

Ce "menu assez garni" sera complété par des échanges spécifiques "sur le volet fonction publique", sous l'égide du ministre Stanislas Guérini, tandis que les groupes parlementaires de l'Assemblée et du Sénat seront conviés à Matignon par Elisabeth Borne.

Le tout devant aboutir mi-décembre, en vue d'un projet de loi qui sera "adopté d'ici la fin de l'hiver" pour une "entrée en vigueur des premières mesures à l'été 2023", conformément à l'agenda fixé par la Première ministre, a rappelé le cabinet de M. Dussopt.

Lire aussi ; Simulez votre propre réforme des retraites

"Détendre le rythme"

Mais les syndicats réclament pl[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi