Marchés français ouverture 2 h 25 min

Retraites complémentaires : le déficit moins lourd que prévu en 2017

A.L. avec AFP
Les régimes de retraites complémentaires des cadres (Agirc) et des salariés du privé (Arrco) ont annoncé lundi un déficit divisé par quatre en 2017

Le déficit des retraites complémentaires a été divisé par quatre en 2017. Des chiffres encourageants mais qui, selon les caisses, appellent à poursuivre les efforts entrepris.


Le déficit est « en nette diminution par rapport à 2016 », soulignent dans un communiqué paru ce lundi les régimes de retraites complémentaires des cadres (Agirc) et des salariés du privé (Arrco). Ils rappellent que leurs dettes cumulées dépassaient à l’époque 2,13 milliards d'euros.

En 2017, le déficit a été divisé par quatre, passant à 569 millions d'euros, soit deux fois moins que l'estimation avancée en mars. Une bonne surprise pour les deux régimes de retraite qui avaient présenté des comptes prévisionnels en nette amélioration, avec un solde toujours négatif, mais réduit à seulement 1,16 milliard d'euros.

Une avance de 2 milliards d’euros

Le résultat définitif est donc ramené à 569 millions d'euros, ce qui « s'explique en partie par les décalages de traitement de la déclaration sociale nominative » (DSN), un document obligatoire depuis l'an dernier pour toutes les entreprises du secteur privé et qui comprend toutes les informations sur la paie des salariés.

L'Agirc et l'Arrco affichent ainsi une « avance de plus de 2 milliards d'euros par rapport à la trajectoire fixée » par les organisations syndicales et patronales qui gèrent ces régimes.

Poursuivre les efforts

Les résultats « restent néanmoins déficitaires et justifient la poursuite des efforts entrepris », ajoutent les caisses de retraite, en référence à l'accord signé fin 2015 par le patronat et trois organisations de salariés (CFDT, CFE-CGC, CFTC) pour préserver les réserves financières des régimes (62,5 milliards d’euros fin 2017).

Il est ainsi prévu d'instaurer en 2019 un système de bonus-malus sur les pensions complémentaires des futurs retraités, pour inciter les salariés du privé à retarder leur départ en retraite.


LIRE AUSSI > Comment bien préparer sa retraite


Les (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Prélèvement à la source : le Sénat propose un plan B
Crédits à la consommation : faut-il profiter des taux bas ?
Collision mortelle à un passage à niveau d’Ille-et-Vilaine : la SNCF condamnée
Election sous haute tension au Medef
Impôts : 60% des Français ont déclaré leurs revenus en ligne