Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 158,40
    +1 735,39 (+3,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 256,20
    +57,63 (+4,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2989
    +0,0074 (+0,58 %)
     

Retraites des agriculteurs : les sénateurs adoptent un nouveau mode de calcul de la pension

Illustration Capital / Adobestock / Unsplash

Les sénateurs ont décidé de prendre les choses en main. Ce mardi 19 mars, ils ont voté à l'unanimité pour le changement du mode de calcul de la pension des exploitants agricoles. «Pour nous, il y a urgence. Une telle mesure est attendue, notamment par les jeunes agriculteurs qui sont déjà inquiets de leur revenu tout au long de la vie active et qui se posent des questions sur leur retraite», estimait Pascale Gruny, sénatrice Les Républicains de l’Aisne et rapporteure du texte, avant le vote de cette proposition de loi. Ce texte fait écho à la loi du député de l’Aisne, Julien Dive, lui aussi des Républicains, qui doit permettre de calculer la retraite des agriculteurs sur les 25 meilleures années, contre toute la carrière actuellement.

Alors pourquoi remettre l’ouvrage sur le métier à peine un an après la promulgation de cette loi ? Pour le comprendre, il faut d’abord revenir sur ce que contient ce premier texte présenté par le député Julien Dive. Il fixe la date butoir du 1er janvier 2026 pour que le montant de la pension des exploitants agricoles soit calculé en fonction des 25 années civiles d’assurance les plus avantageuses. Mais rien de précis sur le mode de calcul, sa détermination étant alors renvoyée à un rapport que le gouvernement devait remettre dans les trois mois suivant la promulgation de la loi. Traduction : c’est à l’exécutif de décider comment sera désormais calculée la retraite des agriculteurs pour ensuite fixer ces modalités par décret.

Sauf que la tâche est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Départ à la retraite : comment le patronat veut changer les règles du jeu à son avantage
Carrière longue, malus Agirc-Arrco… des questions sur votre retraite ? Nos experts vous répondent
Aide à domicile, Ehpad… ce que contient la loi relative au bien vieillir et à l’autonomie
Retraite : trimestres pour enfants, majoration de pension… comment ces droits pourraient être réformés
Jean-Marc Sylvestre épinglé après ses propos sur le montant de sa retraite : il rétropédale