La bourse ferme dans 4 h 36 min
  • CAC 40

    5 738,85
    -14,97 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 314,54
    -14,11 (-0,42 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9571
    -0,0027 (-0,28 %)
     
  • Gold future

    1 637,30
    +1,10 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    19 888,14
    -1 409,36 (-6,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,89
    -24,25 (-5,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,15
    +0,65 (+0,83 %)
     
  • DAX

    12 102,44
    -37,24 (-0,31 %)
     
  • FTSE 100

    6 961,37
    -23,22 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0674
    -0,0057 (-0,53 %)
     

Retraites : Elisabeth Borne va prendre « une décision dans les jours à venir », annonce Olivier Véran

Stephane DUPRAT/SIPA

Oppositions - Le porte-parole du gouvernement estime que les oppositions et syndicats « ne changeront pas d’avis » quel que soit le calendrier choisi

Près de trois ans après les grèves d’une ampleur record, les retraites sont de retour sur la table du gouvernement qui veut tenir le cap. Le choix de la méthode sera annoncé « dans quelques jours », a annoncé vendredi le porte-parole du gouvernement Olivier Véran, qui estime que les oppositions et les syndicats « ne changeront pas d’avis » sur le sujet, quel que soit le calendrier choisi finalement pour la faire adopter.

« Ceux qui aujourd’hui vous disent qu’ils sont opposés au fait de travailler plus longtemps, factuellement, préfèrent qu’on augmente les impôts ou qu’on augmente la dette. Ce n’est pas notre choix. La question c’est, est-ce qu’on est capable de les convaincre, dans un mois ou dans trois mois ou dans six mois ? », a interrogé Olivier Véran au micro de RTL.

Une décision « dans quelques jours »

Amendement au budget de la Sécurité sociale dès l’automne ou texte ad hoc début 2023, « ceux qui préfèrent augmenter les impôts, augmenter la dette ne changeront pas d’avis, il faut bien se le dire, dans les prochains mois », a-t-il complété. Le président Emmanuel Macron, qui a rappelé jeudi que la réforme était « nécessaire » tout en réclamant qu’elle se fasse « de la manière la plus apaisée possible », doit déjeuner vendredi avec la Pre(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Retraites : Yaël Braun-Pivet n’est « pas favorable » à une réforme par amendement
Retraites : la CFDT s’opposera « par tous les moyens » à une réforme des retraites intégrée au budget de la Sécu
Réforme des retraites : François Bayrou met en garde contre tout « passage en force »