Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 010,83
    -12,91 (-0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,01
    -11,67 (-0,23 %)
     
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,84 (-1,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,0646
    -0,0085 (-0,79 %)
     
  • Gold future

    2 360,20
    -12,50 (-0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 306,88
    -1 160,11 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,45
    +0,43 (+0,51 %)
     
  • DAX

    17 930,32
    -24,16 (-0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 995,58
    +71,78 (+0,91 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,10 (-1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     
  • Nikkei 225

    39 523,55
    +80,92 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,34 (-2,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    -0,0104 (-0,83 %)
     

Retraite progressive : enseignants, attention à cette date limite pour la demander

Illustration Capital / Pixabay

Réduire son activité tout en percevant une partie de sa pension, voici ce que propose la retraite progressive. Ce dispositif, qui peine à séduire les salariés, est ouvert aux fonctionnaires depuis le 1er septembre 2023. Quel que soit le statut, les règles à respecter sont les mêmes. Il est possible de demander une retraite progressive deux ans avant son âge légal. Par exemple, si vous êtes né en 1964, l’âge légal de votre génération étant de 63 ans, vous pouvez faire une demande de retraite progressive à partir de 61 ans. Pour toutes les générations nées à partir de 1968, première année de naissance pour laquelle l’âge légal atteint 64 ans, l’âge de la retraite progressive est de 62 ans. Autre condition à respecter : il faut avoir déjà cumulé au moins 150 trimestres.

Si ces deux critères sont les mêmes pour les fonctionnaires et les salariés, il existe cependant quelques nuances. Un fonctionnaire peut réduire son activité dans une proportion comprise entre 50 et 90%, alors que, pour un salarié, la fourchette va de 40 à 80%. Concrètement, pour toutes les catégories professionnelles, la demande d’une retraite progressive doit être effectuée six mois avant la date souhaitée de son démarrage. Mais attention à quelques spécificités pour les fonctionnaires. Dans un communiqué, la CGT rappelle que «le service des retraites de l’Etat ne traite pas la demande de retraite progressive tant que l’arrêté de temps partiel n’est pas signé».

Une nuance qui est loin d’être un détail, particulièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les 10 meilleurs pays où passer sa retraite
Retraité : vous avez repris une activité pour vous en sortir, racontez-nous !
Retraite des infirmiers : la pénibilité enfin prise en compte pour les libéraux ?
Jean-Marc Sylvestre dévoile le montant de sa retraite : 9 000 euros jugés insuffisants
Retraite : 4 conseils pour bien l'anticiper, si vous êtes une femme