La bourse est fermée

Retraite : ce que pourraient vous coûter les principales solutions étudiées pour le retour à l’équilibre du régime

Le “cocktail” de mesures pour remettre le régime de retraite à l’équilibre d’ici à 2027 est en cours de préparation. Lors d’une réunion organisée, ce mardi 10 mars, entre l’exécutif, le patronat et les syndicats - à l’exception de la CGT et de FO qui ont décidé de ne plus participer - le point a été fait sur les différentes solutions proposées par chacun. Il ressort déjà plusieurs points de convergence. Les partenaires s’accordent notamment sur la création d’un panaché équilibré de mesures, la participation du fonds de réserve de retraite ou encore la contribution de l’État au titre des compensations des exonérations de charges, notamment sur les heures supplémentaires.

S’il y a des points d’accord, cela ne veut pas pour autant dire que le consensus est proche. Les divergences sont encore importantes. Alors que certaines organisations privilégient un report de l’âge de départ via un âge pivot, d’autres auraient plutôt tendance à plaider pour un allongement de la durée de cotisation pour obtenir un taux plein. Parmi les hypothèses soulevées, on retrouve également une demande des hausses de cotisations sociales ou encore de la Contribution sociale généralisée (CSG) pour les retraités afin que la tranche supérieure de 8,3% soit alignée sur celle des actifs à 9,2%. Financièrement parlant, deux mesures tiennent la cordes. Ainsi, d’après les chiffres figurant dans un document transmis aux partenaires sociaux, l’introduction d’un âge pivot à 64 ans, couplé avec une baisse progressive de l’âge d’annulation de la décote et une revalorisation du minimum de pension, rapporterait près de 10,8 milliards d’euros. Une façon de combler presque intégralement le déficit chiffré à 12 milliards en 2027.

Autre possibilité : allonger plus rapidement la hausse de la durée de cotisation pour obtenir le taux plein. Pour rappel, la réforme Touraine prévoit déjà d’allonger la durée de cotisation pour obtenir le taux plein. Ainsi, à partir de la génération née en 1973, il faudra avoir travaillé

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Municipales : à Paris, Rachida Dati et Anne Hidalgo s'échangent la première place au gré des enquêtes d'opinion — l'évolution des sondages dans les grandes villes
Epargne : comment placer ses premiers salaires ?
Bruxelles ok pour empêcher les vols à vide à cause du coronavirus
Essai Volvo XC40 Recharge T5 : notre avis sur la version hybride rechargeable
Faut-il donner plus de pouvoir aux syndicats dans l'entreprise ?