Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 200,08
    -15,79 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Retraite : pourquoi cette mesure annoncée par Gabriel Attal pourrait vous pénaliser

AFP / Denis Charlet

Clap de fin pour l’Allocation de solidarité spécifique (ASS). Dans son discours de politique générale, ce mardi 30 janvier devant les députés, Gabriel Attal a annoncé la «bascule de l’ASS au RSA et la suppression de cette allocation». Pour rappel, cette dernière est versée à plus de 320 000 chômeurs en fin de droit. Pour la toucher, ils doivent avoir travaillé au moins cinq ans au cours des 10 précédant la fin de leur dernier contrat de travail. Autre condition : les ressources mensuelles de leur foyer ne doivent pas dépasser un plafond de 1 271,90 euros. Le montant versé est de 18,17 euros par jour, soit en moyenne 552,67 euros par mois. L’ASS peut être perçue pendant 6 mois renouvelables sous conditions.

La «bascule» de l’ASS vers le RSA ne devrait pas pénaliser les revenus des anciens allocataires. Par exemple, le montant du Revenu de solidarité active (RSA), de 607,75 euros par mois pour une personne seule, est légèrement supérieur à celui de l’ASS. Avec la transformation de Pôle emploi en France Travail, il est prévu que les allocataires du RSA soient inscrits automatiquement en tant que demandeurs d’emploi, au plus tard à compter du 1er janvier 2025. Un autre point commun avec l’ASS puisque les bénéficiaires restaient bien dans les fichiers de Pôle emploi.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle qui dopera ou réorientera votre carrière grâce à notre moteur de recherche spécialisé (Commercial, Management, Gestion de projet, Langues, Santé …) et entrez en contact (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La crise financière des Ehpad racontée par une directrice d’établissement en difficulté
Ehpad en difficulté financière : pourquoi la grogne monte chez les maires et les directeurs
«Je vis simplement» : Yolande Moreau dévoile le montant de sa confortable retraite
Colère des agriculteurs : leur retraite va bien augmenter… mais pas tout de suite
Retraite : qui sont finalement les gagnants… et perdants de la réforme ?