La bourse est fermée

Retraite minimum : pourquoi votre pension pourra descendre en dessous des 85% du Smic

Le projet de loi sur les retraites permet d'y voir plus clair sur le minimum de pension promis par le gouvernement.

Les contours de la nouvelle retraite minimale se précisent. La réforme des retraites prévoit la création d'un minimum de pension à 1.000€ nets en 2022, qui sera porté à 85% du Smic net (1.036€ aujourd'hui) trois ans plus tard. Présentée comme une "révolution sociale" par Edouard Philippe lors de son discours du 11 décembre dernier, cette mesure est un des arguments majeurs de sa majorité pour défendre son projet. Le texte envoyé au Conseil d'Etat contient des précisions importantes sur ce futur plancher. Mais les nouveaux éléments ne sont pas de nature à réjouir les futurs bénéficiaires : ils prévoient notamment que le montant de la pension minimum pourra descendre en-dessous du niveau promis par le gouvernement.

Dans son projet dévoilé mi-décembre, l'exécutif annonçait qu'un retraité ayant "cotisé toute sa vie avec des revenus modestes aura une pension minimale garantie à 85% du SMIC net". Ce montant n'est pas indiqué dans son projet de loi : il doit être fixé ultérieurement par décret. Surtout, ce niveau ne sera garanti qu'au moment du départ à la retraite. Le texte prévoit en effet que le minimum sera attribué sous forme de "points supplémentaires", qui seront versés au compte de l'assuré dans le futur système universel. Ces points sont convertis lors du départ pour obtenir le montant versé, valable pour l'ensemble des années à la retraite. Mais après ce calcul, la pension des bénéficiaires du minimum ne sera pas revalorisée pour suivre le montant du Smic au fil des années : en l'absence de règles spécifiques, elle variera comme celles de l'ensemble des retraités. Le texte indique ainsi que ce nouveau plancher est un mécanisme "


Lire la suite