Marchés français ouverture 1 h 50 min
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 425,59
    +251,61 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    0,9689
    -0,0050 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    17 466,89
    +216,01 (+1,25 %)
     
  • BTC-EUR

    20 207,13
    +697,78 (+3,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    446,88
    +18,10 (+4,22 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Retraite : existe-t-il un déficit caché du régime ?

Alexandre Morin-Laprise / Getty Images

Du difficile et sensible exercice d’analyse des chiffres. Dans son rapport annuel, le Conseil d’orientation des retraités (Cor) prévoit un retour éphémère dans le vert des finances du régime. Il enregistre un excédent de 900 millions d’euros en 2021 et les bénéfices pourraient encore croître en 2022 pour atteindre plus de 3 milliards. Mais cette embellie serait de courte durée, puisque les comptes repasseraient dans le rouge dès 2023 et pour plus d’une vingtaine d'années.

À l’annonce de ces chiffres, il est possible de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide en disant que la situation est tenable pour le régime ou en arguant qu’il faut agir pour éviter que les déficits ne se creusent dans les prochaines années. Une analyse qui peut donc conduire ou non à la nécessité d’une réforme des retraites. Pour l’Institut économique Molinari, le débat est d’ores et déjà tranché puisque, selon lui, les chiffres présentés par le Cor “oublient” une partie des déficits et que l’état des finances du régime est pire qu’annoncé.

Le think tank libéral avance, dans un rapport publié ce mercredi 14 septembre, que “les calculs de déficit du Cor oublient le déséquilibre des retraites des fonctionnaires”. Le Cor mettrait de côté rien de moins que 33 milliards de déficit. La raison ? La non prise en compte du déficit du régime de retraite des fonctionnaires d’État qui serait mécaniquement à l’équilibre, grâce à des subventions, alors que ce n’est pas le cas. À cela s’ajoute le taux de cotisation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retraite : pourquoi le niveau des pensions baisse d’année en année
Excédents du régime de retraite : “il serait imprudent de stopper toute réforme sérieuse”
Retraite : le régime dans le vert en 2021 et 2022… avant une rechute ?
Comment calculer la revalorisation de votre retraite en septembre ?
Retraite : le tout-répartition, un piège pour le pouvoir d'achat