La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 908,78
    -62,87 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2097
    -0,0017 (-0,14 %)
     

Oui, la retraite à 65 ans rapporterait bien des dizaines de milliards selon la Cnav

Selon la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav), un report de l'âge légal à la retraite jusqu'à 65 ans en France à partir de 2030 rapporterait 48,1 milliards d'euros. Dans les confidentiels de Challenges de la semaine, retrouvez aussi Bercy et le Mondial de rugby ou encore la Cour des comptes qui étudie l'emlyon.

La retraite à 65 ans rapporterait bien des dizaines de milliards

Selon les dernières simulations de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav), un report progressif de l’âge légal de départ à la retraite jusqu’à 65 ans en 2030, à partir des personnes nées en 1968, rapporterait aux régimes 3,9 milliards d’euros en 2025, 17,6 milliards en 2030 et 26,6 milliards en 2035. En comparaison, une accélération de l’allongement de la durée de cotisation à 43 ans dès 2029, au lieu de 2035 tel que prévu par la loi Touraine, renflouerait les caisses de seulement 700 millions en 2025, 2,9 milliards en 2030 et 1,9 milliard en 2035.

Le Mondial de football à la rescousse des téléviseurs

Les fabricants comptent sur la Coupe du monde au Qatar pour relancer les ventes de téléviseurs. En volume, le marché français s’est replié de 13 % depuis début 2022. En chiffre d’affaires, Samsung est toujours en tête.

Art Basel a bien aimé Paris

Le premier rendez-vous de l’art contemporain Paris+ par Art Basel a été un succès. Les galeristes Xippas, Mariane Ibrahim ou encore Pace ont réalisé un excellent chiffre d’affaires. Les 70 ventes majeures ont dépassé un montant global de 40 millions d’euros.

La Cour des comptes étudie l’emlyon

Le programme de stabilité que le gouvernement s\'apprête à transmettre à la Commission européenne, portant sur la trajectoire des finances publiques de la France d\'ici 2027, s\'appuie sur des prévisions optimistes et des promesses de réformes imprécises, déclare Pierre Moscovici (photo), président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP). /Photo d\'archives/REUTERS/Johanna Geron Crédit : JOHANNA GERON
Le programme de stabilité que le gouvernement s\'apprête à transmettre à la Commission européenne, portant sur la trajectoire des finances publiques de la France d\'ici 2027, s\'appuie sur des prévisions optimistes et des promesses de réformes imprécises, déclare Pierre Moscovici (photo), président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP). /Photo d\'archives/REUTERS/Johanna Geron Crédit : JOHANNA GERON

(JOHANNA GERON)

Après la publication d’un sévère rapport de la chambre régionale des comptes au sujet des conditions d’ouverture du capital de l’emlyon, les ex-président et directeur général de la business school, Bruno Bonnell et Bernard Belletante, seront reçus en décembre par Pierre Moscovici, premier président de la Cour des comptes

Koller fait face aux marchés

Patrick Koller, directeur général de Faurecia et maintenant de Forvia.  Forvia, l\'équipementier automobile né du rachat par Faurecia de son concurrent allemand Hella, a fait état lundi d\'un bénéfice semestriel inférieur aux estimations en raison de la pénurie de puces, la guerre en Ukraine et les restrictions liées à la crise sanitaire en Chine. /Photo d\'archives/REUTERS/Charles Platiau Crédit : Charles Platiau
Patrick Koller, directeur général de Faurecia et maintenant de Forvia. Forvia, l\'équipementier automobile né du rachat par Faurecia de son concurrent allemand Hella, a fait état lundi d\'un bénéfice semestriel inférieur aux estimations en raison de la pénurie de puces, la guerre en Ukraine et les restrictions liées à la crise sanitaire en Chine. /Photo d\'archives/REUTERS/Charles Platiau Crédit : Charles Platiau

(Charles Platiau)

Le directeur général de Forvia (ex-Faurecia) Patrick Koller avait rendez-vous avec les analystes et investisseurs ce 3 novembre pour s’expliquer sur le financement de l’acquisition à 5,3 milliards d’euros d’Hella (Allemagne), bouclée en janvier. L’équipementier est dans le viseur des agences de notation.

Bercy alerte la justice sur le Mondial de rugby

Bercy va saisir la justice sui[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi