Marchés français ouverture 5 h 7 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 171,24
    -4,63 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0178
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 054,22
    -147,72 (-0,73 %)
     
  • BTC-EUR

    22 793,20
    +101,50 (+0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    539,35
    +4,12 (+0,77 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Un retrait de points probable pour Saint-Étienne après les incidents contre Auxerre

Certains supporters stéphanois ont envahi la pelouse de Geoffroy-Guichard à l'issue du barrage perdu contre Auxerre. (A. Réau/L'Équipe)

La Commission de discipline de la LFP va rendre ce jeudi sa décision concernant les graves incidents survenus à la suite de la relégation de Saint-Étienne en Ligue 2 face à Auxerre. Récidivistes, les Verts n'échapperont pas au retrait de points.

C'est ce jeudi que la Commission de discipline de la Ligue de football professionnel va rendre son verdict au sujet des très graves incidents ayant émaillé la fin du barrage d'accession à la Ligue 1 entre les Verts et Auxerre (1-1, 4-5 aux t.a.b.), le 29 mai dernier. Après l'échec de leur équipe aux tirs au but, des supporters stéphanois avaient envahi le terrain et tiré des fumigènes et autres engins pyrotechniques sur la tribune officielle.

Pour ces nouveaux dérapages, qui constituent une récidive puisque Geoffroy-Guichard avait été placé à huis clos les matchs précédents après le tir d'un feu d'artifice et de fumigènes en plein match face à Monaco (4-1) le 23 avril dernier, le club risque une très lourde sanction. Il n'échappera pas au retrait de points, ni probablement au huis clos de son enceinte.

Les Verts peuvent redouter pire sanction que Nice
S'il n'existe pas encore, à ce jour, de barème officiel attaché à telle ou telle infraction en matière de police des terrains, la Commission devrait se baser sur les décisions prononcées contre Nice pour l'envahissement de son terrain face à Marseille, l'arrêt du match et l'agression de joueurs marseillais, le 22 août dernier.

Pour ce qui étaient considérés, avant ASSE-Auxerre, comme les plus graves débordements de la saison, le club azuréen avait écopé de deux points de pénalités dont un avec sursis et de trois matchs à huis clos. Saint-Etienne peut redouter pire sanction.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles